Partagez cet article :

Baptisée BlueIndy aux Etats-Unis, la version américaine d'Autolib vient d'être lancée à Indianapolis…

blueIndy bluecar bollore

Pour une fois qu'une technologie française s'exporte aux Etats-Unis, il est bon de la mettre en avant d'autant qu'elle est très innovante.

Lancée sous la marque BlueIndy, un nom à consonance américaine, le service de partage équivalent d'Autolib à Paris a été inauguré ce mois à Indianapolis. La ville américaine veut être à la pointe en terme de développement durable sous l'impulsion de son maire visionnaire Greg Ballard. Il veut notamment la flotte de la police de la ville soit composée uniquement de voitures électriques d'ici 2025.

La ville américiane compte désormais 50 de voitures électriques et 125 espaces de parking. L'objectif est d'atteindre 500 voitures et 1000 espaces de parking dans 200 stations BlueIndy.

Indianapolis est située en Indiana à environ 150 miles au sud des Grands Lacs et de Chicago: elle est célèbre pour sa course de voitures les 500 miles d'Indianapolis.

«Indianapolis est une implantation parfaite pour notre première incursion sur le marché américain. Indianapolis a un centre-ville animé, des banlieues vivantes et une population qui est à la recherche d'innovation, d'alternative plus propre à la voiture individuelle et de plus d'options de transport» a déclaré Cédric Bolloré, vice-président du développement.

«Du fait de notre historique à Paris, Bordeaux et Lyon nous estimons que le temps de location moyen sera de 20 minutes. Indianapolis bénéficiera des technologies et des processus expérimentés à Paris durant 4 ans. Désormais Indy sera un modèle pour l'Amérique du Nord» a ajouté Cédric Bolloré.

Le groupe Bolloré a investi environ 35 millions de dollars dans ce projet contre 16 millions pour Indianapolis Power & Light. le projet devrait être rentable d'ici 5-7 ans contre 5 ans pour Paris.

Les voitures Blue Car sont équipées de batteries Lithium Métal Polymère, une technologie développée par le groupe Bolloré.

Ces batteries se chargent en huit heures en moyenne, sur une prise de 220 V, 16 A ou en quatre heures, sur une prise 220 V, 32A : elles ont une autonomie d'environ 193 kilomètres.

Leur durée de vie est de l’ordre de 400 000 km, soit… cinq fois le tour de la terre.

A Indianapolis, l'abonnement mensuel sera facturé 9,99 dollars pour un engagement à l'année puis les utilisateurs devront payer 4 dollars pour les 20 premières minutes et 20 cents par minute suivante. Les voitures sont légérement plus spacieuses avec plus d'hauteur sous plafond et un design extérieur revu pour le marché américain.

il est à noter que le service d'autopartage de Bolloré a également été sélectionné par la ville de Londres.

Suite à cette implantation, le groupe Bolloré espère séduire d'autres villes américaines. Le groupe français a intérêt à bien préparer son développement aux Etats-Unis, de nombreuses sociétés françaises ayant trébuché aux Etats-Unis de par la complexité juridique, la taille du marché (qui demande d'énormes investissements), les normes draconiennes...Indianapolis est en tous cas une belle vitrine pour cette technologie de pointe du groupe Bolloré qui s'ajoute aux villes de Paris, Bordeaux, Lyon et Londres.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la privatisation d'Aéroports de Paris?
Aller en haut