Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Boeing va mener une enquête sur un câble défectueux situé dans le système d'extinction incendie des B787.

Le défaut a été remarqué dans un B787 opéré par All Nippon Airways a indiqué Boeing le 14 août.

Après ces révélations d’ANA, un Dreamliner de Japan Airlines voyageant de Tokyo à Helsinki a fait demi-tour afin que les ingénieurs puissent vérifier son câblage.

«La sécurité de ceux volant sur les avions fabriqués par Boeing est notre priorité. Nous allons examiner ces problèmes et prendre les mesures adéquates» a déclaré Boeing dans un communiqué.

Le fabricant va maintenant tenter de savoir si le défaut du câblage a provoqué un disfonctionnement durant l’incendie d’un réacteur.

Cette nouvelle révélation vient s’ajouter à la longue liste des problèmes qui ont frappé les Dreamliners cette année.

Il y a moins de 3 semaines, Boeing a demandé aux compagnies aériennes d’inspecter une balise de détresse suite à l’incendie d’un Dreamliner en juillet dernier.
 
Selon le régulateur anglais, une batterie de la balise de détresse était la cause de l’incendie d’un B787 d’Ethiopian Airlines qui a entraîné la fermeture de deux pistes à l’aéroport d’Heathrow à Londres pendant 90minutes.

La FAA américaine a également émis une directive recommendant aux compagnies ariennes d’inspecter la balise.

Le mois dernier, la compagnie japonaise ANA avait noté un défaut sur le câblage d’une batterie sur deux de ses balises de détresse et United avait découvert un fil pincé sur l’un de ses B787.

Les problèmes sur les balises de détresse n’ont rien à voir avec les dysfnctionnement des batteries qui ont entrainé la mise à terre de la flotte de Dreamliners en début d’année: elles ont été depuis toutes remplacées.

www.boeing.com

  
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS