Partagez cet article :

Boeing a révélé dans un rapport sur ses résultats qu'il ne prévoyait pas livrer le premier de ses avions 777X de nouvelle génération avant le «début de 2021». Du fait des mauvais résultats de la division d'aviation commerciale, son directeur a été démis de ses fonctions...

Les compagnies aériennes, y compris Lufthansa et Emirates, s'attendaient à recevoir la première de leurs commandes d'ici le milieu de 2020.

Qatar Airways, Etihad, Singapore Airlines, ANA, Cathay Pacific et, plus récemment, British Airways ont également passé d'importantes commandes.

Lufthansa s'apprête à intégrer un nouveau siège en classe affaires à bord de l'avion, dont l'arrivée semble retardée.

Pendant ce temps, Cathay Pacific a annoncé qu'elle travaillait sur un nouveau produit de siège de première classe qui fera ses débuts sur le 777X à la mi-2021.

Le B777X a deux variantes, le 777-8 et le 777-9, Boeing le décrivant comme «le biréacteur bimoteur le plus grand et le plus efficace au monde».

Il devait faire ses premiers vols cet été, mais ils ont été retardés en raison de problèmes avec les moteurs GE9X.

Le premier vol d'essai est maintenant prévu pour le début de 2020.

Tim Clark, PDG d’Emirates, a déclaré à Reuters la semaine dernière: «nos projets deflotte sont largement déterminés par le moment où ces avions nous seront livrés.»

Clark a ajouté que ces retards de livraison allaient décaler la croissance de la capacité de la compagnie aérienne.

Boeing a déjà publié des images de l'intérieur de l'avion, basées sur ses cabines Dreamliner.

b777x cabine

Les plans de sièges recommandés, publiés il y a plusieurs années, suggéraient à la plupart des compagnies aériennes d'adopter une configuration de 10 passagers par rangée en classe économique.

Dans ses états financiers publiés cette semaine, Boeing a déclaré un chiffre d’affaires de 20,0 milliards de dollars au troisième trimestre, dont 8,3 milliards de dollars provenant de sa division aviation commerciale.

Boeing a ajouté que l'impact de la baisse des livraisons de ses appareils 737 Max immobilisés était «en partie compensé par une augmentation du volume du secteur de la défense et des services».

Toutefois, le bénéfice d’exploitation de la division commerciale a affiché une perte de 40 millions de dollars, en baisse par rapport à un bénéfice de 2 milliards de dollars enregistré au trimestre précédent.

La société a déclaré avoir «développé des mises à jour de logiciel et de formation pour le 737 Max et continuer à travailler avec la FAA et les autorités de l'aviation civile mondiales pour compléter les étapes restantes en vue de la certification et de la préparation au retour en service».

Les compagnies aériennes qui opéraient le 737 Max dans leur flotte l'ont supprimé de leurs plannings pour le reste de l'année.

Il est à noter que le directeur de la division aviation commerciale de Boeing Kevin McAllister a été démis de ses fonctions du fait des mauvais résultats enregistrés par le groupe sur ce secteur d'activités.

Le titre de président du conseil d'administration a également été retiré à Dennis Muilenberg, PDG du groupe Boeing.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut