Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Le constructeur américain vient d’annoncer des résultats relativement encourageants pour le premier semestre 2022 qui confirme que le constructeur est sur la bonne voie. Mais la reprise sera lente.

Boeing  a réussi à livrer 121 avions au second trimestre dont la plupart sont des B737.

Boeing produit désormais en moyenne 31 B737 chaque mois malgré des problèmes dans la chaine logistique, c'est une excellente nouvelle pour le constructeur qui a cependant souhaité modérer l'enthousiasme des analystes en indiquant que la production ne sera pas revue à la hausse rapidement.

« Même avec une forte demande, nous n’augmenterons pas nos cadences trop vite. La sécurité et la qualité sont nos priorités…» a déclaré Steve Clahoun le PDG de Boeing.

Une prise en conscience importante chez le constructeur américain qui avait laissé ces dernières années les commerciaux prendre trop d’importance par rapport aux ingénieurs. Le constructeur devrait livrer environ 400 avions cette année contre 500 estimés auparavant. Avant les crashs des B737, Boeing livrait environ 52 B737 MAX chaque mois.

 Boeing dans l'attente de l'homologation des B737 MAX 7, 10 et de l'accord de la FAA pour le B787

Boeing reste dans l’attente de l’homologation des modèles B737 MAX 7 et 10 le plus petit et le plus gros modèle qui devraient être certifiés par la FAA d’ici la fin de l’année. L’organisme de certification pourrait exiger d’installer de nouveaux systèmes d’alerte dans le cockpit ce qui retarderait la mise en vente de ce deux modèles. Le B737 MAX a été impliqué dans deux accidents mortes en 2018 et début 2019 qui ont tué 346 personnes. De ce fait les B737 MAX ont été interdits de vols de mars 2019 et en 2020.

La salon de Farnborough a permis à Boeing de remplir à nouveau son carnet de commande après des années de disette avec environ 185 avions commandés dont 100 B737 par Delta.

Boeing a aussi connu des problèmes de qualité sur le marché des long-courrier avec l’arrêt de la production du B787: un avion composite révolutionnaire, mais comme il faut parfois préférer l’évolution aux révolutions.

Boeing serait cependant proche de sceller un accord avec la FAA concernant le B787. Dans une note aux employés Steve Calhoun a affirmé que la « reprise de la production du B787 était dans les étapes finales ».

Récemment Boeing a signé une commande pour 7 Dreamliner de la part de Lufthansa en mai, de 5 B787 de la part d’AerCap il y a quelques jours et de 4 modèles de la part d’Azerbaïjan Airlines.

Avant la pandémie Boeing livrait jusqu’à 14 B787 Par mois.

Globalement pour ce semestre les revenus pour les avions commerciaux ont atteint 10,38 milliards de dollars contre 10,284 milliards au S1 2021. Les pertes ont été réduites à 1,101 milliard contre 1,328 milliards l’an passé à la même époque. Boeing prévoit enfin de générer du cash flow cette année, une mesure clé pour les analystes financiers. Il a prouvé qu'il était capable de le faire en affichant un chas flow opérationnel positif pour la première fois depuis longtemps au Q2 2022.

Pour se redresser plus vite et regagner la confiance des clients Boeing va encore devoir faire de gros efforts pour prouver un changement de paradigme autour de la qualité. A ce titre l’homologation des B737 MAX et les avis de la FAA concernant le Dreamliner seront cruciaux pour redonner confiance au marché…

  
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS