Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com
Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Le constructeur aéronautique Boeing a accepté de payer plus de 2,5 milliards de dollars de pénalités pour « conduite frauduleuse et trompeuse des employés » dans le cadre des problèmes de conception du B737MAX.

L'accord avec le département américain de la Justice (DoJ) comprend «une sanction pénale de 2,436 millards de dollars, des indemnités de 1,77 milliard de dollars pour les clients du 737 Max et la création d'un fonds de 500 millions de dollars pour les bénéficiaires des victimes d'accident afin indemniser les héritiers, parents et bénéficiaires légaux des 346 passagers décédés dans les crashs des Boeing 737 Max des vols Lion Air 610 et 302 d'Ethiopian Airlines ».

Tous les avions B737 Max ont été cloués au sol dans le monde en mars 2019 à la suite de ces accidents. En novembre de l’année dernière, la Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis a autorisé la remise en service des B737 Max 8 et Max 9 de Boeing, ouvrant ainsi la voie au retour de l’avion dans le ciel.
Depuis lors, des transporteurs, dont la brésilienne GOL et American Airlines, ont repris leurs vols en B737 Max.
Général David P. Burns de la division criminelle du ministère de la Justice a déclaré : « les employés de Boeing ont choisi la voie du profit sur la franchise en cachant à la FAA des informations importantes concernant l’exploitation de son avion 737 Max et en s’efforçant de dissimuler leur tromperie. Cette résolution tient Boeing responsable de la faute criminelle de ses employés, traite de l'impact financier sur les clients des compagnies aériennes de Boeing et, espérons-le, fournira une certaine compensation aux familles et aux bénéficiaires des victimes des accidents ».

À la suite de cet accord, Boeing a déclaré que le DoJ «avait accepté de reporter les poursuites contre la société, à condition que Boeing respecte les obligations énoncées dans un accord de poursuite différée de trois ans, après quoi l'accusation sera rejetée».

Le constructeur a déclaré que l'accord «est basé sur le comportement de deux anciens employés de Boeing et sur leur omission intentionnelle d'informer le FAA Aircraft Evaluation Group (AEG), le groupe au sein de la FAA chargé de déterminer la formation des pilotes, des changements apportés aux caractéristiques du Système d'augmentation des Caractéristiques de Manoeuvre(MCAS) ». Commentant l’accord David L. Calhoun, président et CEO de Boeing, a déclaré: « je suis fermement convaincu que la signature de cet accord est la bonne chose pour nous : une mesure qui reconnaît de manière appropriée à quel point nous n'avons pas répondu à nos valeurs et à nos attentes. Cette résolution nous rappelle sérieusement à tous à quel point notre obligation de transparence envers les régulateurs est critique et les conséquences auxquelles notre entreprise peut faire face si l'un d'entre nous ne répond pas à ces attentes.

Ce week-end un B737 (non MAX) de Sriwijaya Air (vol SJ-182) s’est écrasé en Indonésie. Le vol - qui comptait 62 personnes à bord - était opéré en Boeing B737-500 âgé de 26 ans.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Que pensez-vous des mesures annoncées par Macron le 12/07 et de l'extension du pass sanitaire

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Booking.com
 
Aller en haut

Recevez notre Newsletter !