Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Christopher Korenke de Star Alliance: «nous sommes des amortisseurs de crise pour les compagnies aériennes»

christopher-korenke-star-allianceMalgré les récents accords de partenariats entre compagnies aériennes, les alliances ont encore de beaux jours devant elles au niveau des contrats corporate, des achats ou encore dans les aéroports avec les salons estampillés aux couleurs de leurs marques. Explications de Christopher Korenke, vice-président en charge des services chez Star Alliance.

Trois questions à Christopher Korenke, vice-président des services chez Star Alliance.

BusinessTravel.fr/Business Traveller France: qu'apporte une alliance aux compagnies aériennes aujourd'hui?

Christopher Korenke, vice-président des services chez Star Alliance: même si les alliances sont plus connues du grand public pour leurs programmes de fidélité, elles ont avant tout été créées pour les entreprises.

C'est pourquoi nous lancé le programme Corporate Plus il y a une dizaine d'années.

En 2011, Star Alliance a généré un total de 104 contrats pour un montant de 2 milliards d'euros.

L'intérêt diffère en fonction de la taille des compagnies aériennes.

Pour les grandes compagnies aériennes, les alliances leur permettent de ne pas avoir un à construire un réseau qui couvre le monde entier, en s'appuyant en partie sur celui des autres compagnies membres.

Pour les compagnies aériennes au réseau moins étendu, Star Alliance leur permet de négocier des contrats avec des entreprises avec lesquelles elles n'auraient jamais eu accès sans les autres membres de l'alliance.

BusinessTravel.fr/Business Traveller France: comment se négocie un contrat au sein de Star Alliance?

Christopher Korenke, vice-président des services chez Star Alliance: nous ne sommes jamais le premier contact du client.

La compagnie aérienne en charge du compte gère les négociations avec son client: il y a toujours une compagnie qui dirige l'action commerciale et qui associe ses consoeurs.

En général un contrat Star Alliance associe 11 compagnies en moyenne mais cela peut aller jusqu'à 22 ou 23 si le client souhaite avoir une couverture très étendue.

Dans le cadre des négociations, le rôle de Star Alliance est de s'assurer de la conformité du cadre juridique du contrat avec les différentes compagnies et des réglementations diverses qui diffèrent d'un pays à un autre...

BusinessTravel.fr/Business Traveller France: les partenariats hors-alliance à l'image de l'accord Qantas-Emirates, Air France/Etihad ou les fusions sonnent-ils le glas des alliances? Leur rôle va-t-il évoluer?

Christopher Korenke, vice-président des services chez Star Alliance: non malgré ces accords, les alliances ont plus que jamais un rôle à jouer.

Par exemple, alors que de nombreuses compagnies ont abandonné l'Australie pour des raisons d'économies, Star Alliance a permis à Lufthansa de continuer à desservir ce continent via Singapour: les alliances permettent aux compagnies d'optimiser les coûts de leurs réseaux.

De plus les accords United-Continental ou British Airways-American Airlines montrent qu'en travaillant ensemble au sein d'une alliance, les compagnies peuvent ensuite aller plus loin: d'où l'importance d'en faire partie.

Mais l'aérien reste encore une industrie atomisée (Lufthansa ne détient qu'une part de marché de 4% dans le monde) et le cadre légal (25% de prise de participation maximum aux Etats-Unis par une compagnie étrangère) ne favorise pas toujours les fusions.

Voila pourquoi les compagnies aériennes auront toujours besoin des alliances.

Mais le principal problème de ce secteur reste les marges, qui sont beaucoup trop faibles.

Et dans ce cadre, surtout en période de morosité économique, les alliances sont des amortisseurs de crise: en créant des salons commun à toutes les compagnies comme notre salon Star Alliance à Roissy ou en regroupant certains achats pour des produits à faible valeur comme les sièges en classe éco ou les chariots en cabine, nous optimisons les dépenses de nos membres.

Cependant, il y a une limite: je ne pense pas que les alliances s'occuperont un jour de certains achats de produits stratégiques très liés au service à bord, comme les sièges affaires.

www.staralliance.com

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la limite de validité du permis de conduire proposée par l'UE à partir de 15 ans?