Partagez cet article :

ACI, l’organisation représentant plus de 500 aéroports européens a averti que l’épidémie de coronavirus en cours «va avoir pour conséquence que les aéroports du continent soient confrontés à une crise généralisée».

ACI Europe a déclaré qu’actuellement l’Italie est «clairement la plus touchée», les aéroports du pays se préparant à «un effondrement total de la connectivité aérienne et à la perspective de perdre la plupart de leurs revenus».

Mais il a averti que la situation des aéroports à travers l'Europe «se détériore rapidement».

Le directeur général du groupe, Olivier Jankovec, a déclaré : «les compagnies aériennes réduisent considérablement leurs capacités et annulent les services aériens en réponse à la baisse de la demande résultant de la perte de confiance, des changements dans les politiques de voyage des entreprises et des mesures gouvernementales qui restreignent directement ou indirectement la mobilité dans leurs efforts pour contenir la propagation du virus. En conséquence, l'épidémie de COVID-19 se transforme en un choc d'une ampleur sans précédent pour notre industrie. En dehors de l'Italie, nous ne pouvons pas exclure que les aéroports ailleurs dans le monde pourraient à un moment donné également avoir besoin de mesures de secours pour faire face aux pressions de trésorerie et continuer à jouer leur rôle d'infrastructure essentielle. Cela nécessitera le soutien des gouvernements et de la Commission européenne. »

L’évaluation initiale d’ACI Europe de l’impact de l'épidémie montre une perte de 67 millions de passagers pour les aéroports européens au premier trimestre de cette année (une baisse de 13,5% par rapport à un «scénario de maintien du statu quo»).

L'estimation actuelle pour l'ensemble de 2020 prévoit une baisse du nombre de passagers de 187 millions, ce qui représente une diminution de 7,5% par rapport à l'année précédente, contre 2,3% de croissance qui était attendue cette année.

Rien qu'au premier trimestre, les revenus des aéroports européens devraient baisser de 1,32 milliard d'euros, «en raison de la baisse des revenus aéronautiques, de la baisse des revenus commerciaux (non aéronautiques) et de la perte de revenus provenant de l'assistance en escale et d'autres services».

L'organisation a déclaré que «les aéroports étant des infrastructures essentielles au fonctionnement de la société, la nécessité de les maintenir pleinement opérationnels et de maintenir la connectivité aérienne est d'autant plus pertinente en temps de crise sanitaire».

ACI a appelé les gouvernements à ne considérer les interdictions de voyager et autres mesures qui interfèrent avec la connectivité aérienne «qu'en tout dernier recours et pour la période la plus courte».

ACI a également déclaré que tandis que les aéroports mettent en œuvre des mesures de réduction des coûts telles que les congés volontaires non payés et le gel du recrutement, «le fait que les aéroports doivent rester pleinement opérationnels dans toutes leurs composantes, couplé à leurs structures de coûts principalement fixes, limite leur possibilité de réduire les coûts en cas de forte récession ».

La BBC a annoncé aujourd'hui que l'aéroport de Belfast City avait temporairement fermé deux magasins, suite à la perte de 80% de ses vols du fait de la faillite de Flybe. Le transporteur régional a attribué sa disparition, au moins en partie, à l'épidémie de coronavirus.

La décision de l'UE d'assouplir temporairement les obligations normales d'utilisation des créneaux horaires pourrait aggraver encore la situation des aéroports : les compagnies aériennes pourront supprimer plus de vols...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: