Partagez cet article :
Un hôtel Logis

La demande n'a jamais été aussi basse de quoi inquiéter les professionnels de l'hôtellerie et de la restauration parmi les plus fortement touchés par l'épidémie de Coronavirus…

Comme les compagnies aériennes, le secteur de l'hôtellerie et de la restauration souffre comme jamais.

Le premier groupe hôtelier mondial, Intercontinental, vient de publier des prévisions alarmantes.

IHG a révélé aujourd'hui que les réservations d'hôtels avaient chuté à leur plus bas niveau jamais enregistré en raison de la pandémie de Covid-19.

Le chiffre d'affaires mondial d'IHG par chambre disponible a diminué de 6% en janvier et février, avec une baisse de près de 90% dans la Grande Chine en février.

IHG prévoit que ce chiffre diminuera encore d'environ 60% ce mois-ci en raison des restrictions de voyage.

Le groupe met également en garde contre l'impact des annulations en avril et mai.

Pour répondre à la crise, IHG a annoncé qu'elle réduirait les coûts de 150 millions de dollars américains grâce à des mesures telles que le retard des rénovations et la réduction des salaires au niveau du conseil d'administration et de la direction.

Le groupe annulera également le dividende de 150 millions de dollars qu'il a annoncé en février.

IHG vise également à réduire ses dépenses en capital de 100 millions de dollars cette année.

Logis prend des mesures pour soutenir ses adhérent et demande de l'aide aux sites de réservation

Le groupe Logis a pris plusieurs mesures en interne pour soutenir ses adhérents avec un budget de 1,7 millions d'euros; décalage des prélèvements mensuels de la cotisation 2021 jusqu’à juin 2020 et
suppression des commissions LOGIS HOTELS sur les séjours de février et mars 2020, décalage de 2 mois des prélèvements liés au programme de fidélisation ETIK...

Le groupe a lancé un appel à l'aide aux sociétés de réservations en ligne comme Booking: «à ce jour, nous constatons et nous regrettons fortement le manque de solidarité de l'ensemble des OTA à l'égard de nous tous, partenaires. Les seules annonces qui ont été faites visent à faciliter les annulations y compris sur des tarifs que les hôteliers ont voulu non annulables et/ou non remboursables, aggravant davantage leurs difficultés financières. Je garde espoir et crois sincèrement à un lendemain meilleur pour nous tous, afin de construire ensemble un nouveau système de distribution qui rééquilibrera la place de tous les acteurs du secteur. C’est en menant le même combat, tous ensemble, que nous pourrons sortir de cette crise plus forts” déclare Karim Soleilhavoup, Directeur Général du groupe LOGIS HOTELS.

Des groupes hôteliers lèvent les frais de changement de réservations pour les clients

Plusieurs groupes hôteliers ont mis en place des mesures exceptionnelles à l'image des compagnies aériennes pour rassurer leurs clients. Air France a ainsi été l'une des premières compagnies aériennes à proposer le report de réservation sans frais.

Louvre Hotels a décidé de faire de même : «pour toute réservation déjà émise dans nos hôtels avec une arrivée prévue jusqu’au 31 mai, les réservations au tarif pré - payé (non annulable, non remboursable) sont exceptionnellement soit annulables sans frais, soit reportables pour une nouvelle date de séjour jusqu’au 1er décembre 2020».

L'UMIH demande une année blanche

Le secteur demande par ailleurs de l'aide. Franck Delvau,le président de l'Union des métiers de l'industrie hôtelière a appelé à des mesures spécifiques pour le secteur alors que tous les bars et restaurants sont fermés depuis samedi 14 mars minuit. Il a notamment demandé un plan de survie pour le secteur dans le Parisien avec report du remboursement des cotisations sociales, report du remboursement des emprunts bancaires et report du paiement des loyers. « Il nous faut absolument un moratoire sur toutes nos charges» a-t-il demandé.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: