Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Covid-19: vers la fin de la pandémie en mars?

Covid-19: vers la fin de la pandémie en mars?

Selon une étude publiée dans le Lancet la fin de la pandémie aurait lieu fin mars. L'épidémie sera alors au stade endémique...(Article Abonnés)

Depuis quelques jours, les autorités de nombreux pays sauf la France ont totalement changé de discours vis à vis de la Covid-19. Est-ce dû à la faible efficacité des vaccins pour éviter les contaminations/transmissions, à la faible létalité du variant Omicron et sa forte contagiosité qui en fait un vaccin naturel gratuit?

L'Espagne, la Norvège ont décidé de gérer la pandémie comme une grippe et le Royaume-Uni a annoncé la fin des restrictions pour la semaine prochaine. La France encore une fois se retrouve bien seule avec son passe vaccinal discriminatoire.

___STEADY_PAYWALL___

Selon une étude parue dans le Lancet, « d'ici à mars 2022, une large proportion de la planète aura été infectée par le variant Omicron. Le niveau sans précédent d'infection suggère que plus de 50% de la population mondiale aura été infectée avec le variant Omicron entre la fin novembre et la fin mars 2022. Avec la hausse des vaccination et de hauts niveaux d'immunités acquis via l'infection, l'immunité globale devrait être au plus haut. Pour des semaines ou des mois nous pouvons nous attendre à faibles niveaux de transmission du virus...L'impact sur la santé devrait être moindre dans le futur du fait de la large exposition au virus, de l'arrivée d'antiviraux et de vaccins adaptés...La Covid-19 deviendra une maladie récurrente que la société peut gérer. Par exemple la mortalité d'Omicron est similaire dans la plupart des pays au niveau d'une mauvaise épidémie de grippe dans les pays de l'hémisphère nord...Après Omicron, la Covid-19 reviendra mais pas la pandémie».

Pour le secteur du tourisme l'horizon se dégage même si l'on sent que les gouvernements voudront essayer de faire perdurer des politiques sécuritaires comme on 'la vu après les attentats terroristes de ces dernières années.

Le monde du tourisme devra donc se battre pour supprimer toutes les barrières aux voyages mises en place durant la pandémie. Sans cela la reprise sera bien plus lente et difficile...Il est en effet impossible de mettre en place un système viable via les passes alors que l'on constate l'inefficacité des vaccins pour prévenir et empêcher les infections/contaminations. Du fait du caractère endémique de la Covid-19, il faudra revenir au plus vite aux standards en vigueur avant la crise c'est à dire la libre-circulation des individus comme garantie dans les traités sans passes sanitaires ou vaccinaux.

L'ONU a d'ailleurs demandé la fin des passes pour voyager cette semaine : voir https://news.un.org/fr/story/2022/01/1112642. Nous sommes totalement d'accord avec cette tribune!

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :

LES ARTICLES QUE VOUS AIMEZ