Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Selon une étude publiée dans le Lancet la fin de la pandémie aurait lieu fin mars. L'épidémie sera alors au stade endémique...(Article Abonnés)

Depuis quelques jours, les autorités de nombreux pays sauf la France ont totalement changé de discours vis à vis de la Covid-19. Est-ce dû à la faible efficacité des vaccins pour éviter les contaminations/transmissions, à la faible létalité du variant Omicron et sa forte contagiosité qui en fait un vaccin naturel gratuit?

L'Espagne, la Norvège ont décidé de gérer la pandémie comme une grippe et le Royaume-Uni a annoncé la fin des restrictions pour la semaine prochaine. La France encore une fois se retrouve bien seule avec son passe vaccinal discriminatoire.

___STEADY_PAYWALL___

Selon une étude parue dans le Lancet, « d'ici à mars 2022, une large proportion de la planète aura été infectée par le variant Omicron. Le niveau sans précédent d'infection suggère que plus de 50% de la population mondiale aura été infectée avec le variant Omicron entre la fin novembre et la fin mars 2022. Avec la hausse des vaccination et de hauts niveaux d'immunités acquis via l'infection, l'immunité globale devrait être au plus haut. Pour des semaines ou des mois nous pouvons nous attendre à faibles niveaux de transmission du virus...L'impact sur la santé devrait être moindre dans le futur du fait de la large exposition au virus, de l'arrivée d'antiviraux et de vaccins adaptés...La Covid-19 deviendra une maladie récurrente que la société peut gérer. Par exemple la mortalité d'Omicron est similaire dans la plupart des pays au niveau d'une mauvaise épidémie de grippe dans les pays de l'hémisphère nord...Après Omicron, la Covid-19 reviendra mais pas la pandémie».

Pour le secteur du tourisme l'horizon se dégage même si l'on sent que les gouvernements voudront essayer de faire perdurer des politiques sécuritaires comme on 'la vu après les attentats terroristes de ces dernières années.

Le monde du tourisme devra donc se battre pour supprimer toutes les barrières aux voyages mises en place durant la pandémie. Sans cela la reprise sera bien plus lente et difficile...Il est en effet impossible de mettre en place un système viable via les passes alors que l'on constate l'inefficacité des vaccins pour prévenir et empêcher les infections/contaminations. Du fait du caractère endémique de la Covid-19, il faudra revenir au plus vite aux standards en vigueur avant la crise c'est à dire la libre-circulation des individus comme garantie dans les traités sans passes sanitaires ou vaccinaux.

L'ONU a d'ailleurs demandé la fin des passes pour voyager cette semaine : voir https://news.un.org/fr/story/2022/01/1112642. Nous sommes totalement d'accord avec cette tribune!

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut