La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Partagez cet article :

 Alors que la France a adopté le modèle chinois pendant l'épidémie avec les confinements, on ne peut que s'inquiéter des tendances en cours en Chine comme la mise en place d'une société de contrôle et les récents confinements à Shenzhen et désormais à Shanghai...

Face à une recrudescence des cas de Covid, le gouvernement chinois a décidé de boucler la ville de Shenzhen pendant 7 jours début mars. Ce confinement strict a été levé partiellement avec 5 quartiers rouverts vers le 18 mars même si le reste de la ville est toujours soumis à des restrictions de circulation.

Le quartier de Futian au sud qui borde Hong Kong a vu son confinement prolongé alors que la ville est l'épicentre d'une 5ème vague avec plus de 10000 infections quotidiennes. Il faut dire qu'Hong Kong est l'une des villes les plus densément peuplées au monde et les conditions de vie en Chine comme la promiscuité n'ont rien à voir avec le mode de vie européenne sauf dans les quelques mégalopoles de notre continent.

___STEADY_PAYWALL___

Après Shenzhen c'est désormais la ville de Shanghai qui a été confinée. Les autorités ont annoncé le confinement de l'est de la ville, Pudong le dimanche 27 mars pour 5 j.

Puis l'ouest de la ville, Puxi, a également été mis en confinement le 1er avril. Quasiment tous les habitants de la ville doivent désormais rester chez eux et on ne sait pas combien de temps ces mesures vont durer. Shanghai totalise 3/4 des cas asymptomatiques du pays. Les usines ont été fermées de même que les transports publics ce qui va avoir un impact dans le monde entier en terme d'inflation et de manque de fournitures. Les autorités ont indiqué que le confinement va leur permettre de tester massivement la population. La Chine a du faire face ces dernières semaines à la plus grande poussée épidémique depuis le début de la pandémie à Wuhan.

 

 

Le gouvernement chinois poursuit sa stratégie de 0 Covid à l'échelle du pays en mettant en place des mesures parmi les plus strictes sinon les plus strictes au monde: isolement des cas positifs et quarantaine obligatoire pour les personnes qui estiment être infectées. Les personnes positives sont envoyées à l'hôpital ou dans des centres d'isolement dans des écoles, centres des congrès...

Rappelons que le confinement à Shanghai concerne une zone bien plus peuplée et importante que la zone de Wuhan. Shanghai est par ailleurs un hub financier, industriel et commercial de premier plan en Chine ce qui n'était pas le cas de Wuhan. On peut donc s'inquiéter à raison sur cette impact au niveau mondial décuplé par la guerre en Ukraine.

Après des mois de pandémie on a du mal à comprendre l'objectif des autorités chinoises alors que des étude sont montré que les confinements étaient peu utiles pour faire baisser la mortalité. Les confinements n'ont fait baisser la mortalité que de 0,2% aux Etats-Unis ou en Europe comparativement à de simples recommandations.

« Dans l'ensemble, nous concluons que les confinements ne sont pas un moyen efficace de réduire les taux de mortalité pendant une pandémie » estime l'étude de John Hopkins.

Une étude du CHU de TOulouse a par ailleurs montré les effets très négatifs des confinements sur la santé des citoyens avec de forts impacts sur la santé cardiovasculaire et mentale.

Une chose est sure: le confinement montre l'horrible impact que peut avoir un régime gouvernemental contrôlant toute la société, ce qui s'est passé d'ailleur en France et qui relève du totalitarisme. Tout au long de l'épidémie de Covid, la Chine a renforcé son système de Crédit Social et ses mesure de surveillance via des passes biométriques et vaccinaux comme dans de nombreux pays occidentaux.

On ne peut que s'inquiéter de ce qui se passe actuellement en Chine et qui pourrait conduire à de graves problèmes tant au niveau local que mondial. Sans parler des décisions cruelles de tuer les animaux domestiques.

N'oublions que la France a copié les mesures adoptées en Chine en début de pandémie qui se sont révélées une catastrophe pour l'économie en multipliant les dettes.

La Chine avait assuré avoir réduit à néant l'épidémie via des mesures autoritaires et l'on voit bien qu'il n'en est rien. La reprise épidémique en Chine montre que le totalitarisme bureaucratique n'est pas et n'a jamais été la solution aux problèmes complexes du monde. La primauté de l'information impartiale, l'arrêt de la corruption et la primauté de la démocratie et des libertés doivent redevenir la norme en Occident et espérons le un jour en Chine.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France
Aller en haut