Partagez cet article :

Un avion d'Ethiopian Airlines s'est écrasé peu après son décollage dimanche...

Le crash de l'avion a eu lieu 6 minutes après son décollage de l'aéroport d'Addis Abebab à proximité d'Hejere près de Bishoftu à environ 62 kilomètres au sud-est d'Addis Abeba à 8H44 du matin.

Selon Flightradar 24, l'avion a eu une vitesse verticale instable juste après son décollage.

L'avion transportait environ 157 personnes (8 membres d'équipages et 149 passagers) dont 32 kenyans, 9 éthipopiens, 188 canadiens, 8 Chinois, américains, italiens, 7 français et 7 anglais, 6 égyptiens, 5 néerlandais et 4 indiens et 4 slovaques.

Le CEO d'Ethiopian Airlines, Tewolde GebreMaria, s'est rendu sur les lieux du drame et a exprimé ses regrets en indiquant qu'il n'y avait pas de survivant.

La route Addis Abeba-Nairobi est une route très populaire et très fréquentée par les hommes d'affaires et les touristes alors qu'elle relie deux centres économiques importants d'Afrique de l'est.

Ce qui intrigue dans ce drame c'est que le B737 MAX qui opérait la liaison était flambant neuf et avait été livré par Boeing mi-novembre selon le CEO d'Ethiopian Airlines.

Il avait été révisé le 4 février et avait juste 1200h de vol à son actif.

Le pilote était expérimenté et a indiqué avant le crash qu'il avait des difficultés et q'uil voulait rentrer. Il avait eu l'autorisation de faire demi-tour et de revenir à Addis Abeba. 

Selon un témoin cité par l'AFP, l'avion était déjà en feu avant de s'écraser.

Boeing a indiqué qu'elle était triste suite à ce drame et qu'une équipe technique était prête à être envoyée sur place.

En octobre dernier un drame similaire a eu lieu avec un B737 MAX. Un avion de Lion Air a plongé dans la mer de java quelques minutes après son décollage en tuant 189 personnes à bord.

La boite noire a révélé que l'indicateur de vitesse n'avait pas fonctionné normalement durant les 4 vols précédents alors qu'au début Lion Air avait assuré que les problèmes techniques de l'avion avaient été réglés.

Le dernier crash d'un avion d'Ethiopian avait eu lieu en octobre 2010 quand un avion s'était écrasé quelques minutes après son décollage de Beyrouth.

Ce crash a eu lieu peu après l'annonce par le Premier Ministre dimanche dernier de l'ouverture du capital de la compagnie et de l'économie aux investisseurs internationaux.

Récemment Ethiopian a ouvert une route vers Moscou et a inauguré en janvier un nouveau terminal multipliant par trois les capacités à l'aéroport d'Addis Abebba.

Ethiopian Airlines a immobilisé ses 6 autres B737 MAX jusqu'à nouvel ordre.

Par ailleurs on vient d'apprendre une décision exceptionnelle : la DGAC a décidé d'interdire les B737 MAX sur le territoire français. « Compte tenu des circonstances de l'accident en Ethiopie, les autorités françaises ont pris la décision à titre conservatoire d'interdire tout vol commercial sur un B737 MAX, au départ à destination ou survolant le territoire français ». 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...


Aller en haut