Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

E-Fan : un avion électrique qui préfigure l’aéronautique de demain?

e-fan-airbus

Alors que l’A350 d’Airbus et le B787 de Boeing intègrent de plus en plus de systèmes à commandes électriques, l’eFan va encore plus loin en étant propulsé grâce à l’électricité. Un avion révolutionnaire fabriqué en partie à Royan...

Le premier vol de démonstration officiel de l’E-Fan a eu lieu la semaine passée à l’aéroport de Mérignac à Bordeaux.

Il s’est déroulé en présence d’Arnaud Montebourg, Ministre de l'Economie, du Redressement productif et du Numérique, d’Alain Rousset, Président de la Région Aquitaine, de Josy Reiffers représentant Alain Juppé, Président de la Communauté Urbaine de Bordeaux et d’Alain Anziani, Sénateur-Maire de Mérignac.

L’avion a pris son envol grâce à deux moteurs électriques équipés de deux packs de batteries logées dans les ailes.

Airbus a confirmé sa participation à ce projet et l’avion sera fabriqué par une filiale du groupe dans une usine der Bordeaux-Mérignac.

Le projet E-Fanregroupe 11 partenaires dont l’Etat, Safran, Zodiac, Saft, Serma Technologies, les écoles ENAC/SUPAERO/ENSAM ainsi que la PME royannaise Aéro Composite Saintonge en charge de la conception des matériaux composites de l’avion.

L’objectif est de remplacer à terme la flotte d’avion de formation au pilotage dans les aéroclubs  : l’utilisation de l’énergie électrique permettra de facturer l’heure d’instruction à moins de 100 euros contre 120 euros pour les avions à moteur thermique utilisés aujourd’hui.

Les premiers exemplaires E-Fan devraient être mis en service d’ici 2017 : la vitesse de croisière de l’avion sera de 160 km/h avec une vitesse de pointe possible à 220 km/h.

Cet avion devrait permettre de préfigurer le futur avion de transport régional qui devrait voir le jour d’ici 20-25 ans avec pour objectif une autonomie de 3 heures et une capacité de 90 places.

«Le projet E-Fan et l’engagement d’Airbus Group dans le domaine de la recherche électrique et hybride illustrent notre vision des futurs développements technologiques. Non seulement cette vision conduira à réduire encore plus les émissions et le bruit des aéronefs dans un contexte de respect environnemental, mais elle aboutira également, à terme, à des technologies aéronautiques toujours plus économiques et efficientes. Notre ambition consiste à développer les inventions qui préfigureront l’industrie aérospatiale de demain », a déclaré Jean Botti, Directeur général délégué Technologie & Innovation (CTO) d’Airbus Group.

https://www.aero-composites.com/

https://www.airbus-group.com

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :

LES ARTICLES QUE VOUS AIMEZ