Partagez cet article :

A l'occasion d'un grand show à l'aéroport de Milan Malpensa, Easyjet a mis en avant ses projets innovants comme les l'inspection des fuselages via des Drones, l'impression de pièces détachées en 3D ou ses applis mobiles pour smartphones et montres connectées...

drone demo

drone easyjetEasyjet est sans doute réputée pour sa gestion économe mais il est un secteur où elle ne rechigne pas à la dépense : l'innovation.

La compagnie orange a présenté jeudi à Milan plusieurs projets où elle se veut à la pointe des dernières technologies.

L'un des plus étonnants est l'usage de drones pour analyser les fuselages de ses avions et vérifier la présence d'éventuels chocs via une analyse 3D. C'est la société anglaise Blue Bear qui fournit ces drones capables de vols automatisés.

Selon Easyjet, grâce aux drones les vérifications prenant habituellement plus d’une journée peuvent désormais être réalisés en quelques heures avec une précision plus importante.

«Pour le moment cette technologie d'inspection via des drones est en test dans nos hangars depuis mi-2015 mais elle pourrait être implémentée dans quelques années» précise Ian Davies, directeur de l'innovation.

imprimante 3DA la question de savoir quelle technologie est la plus révolutionnaire selon lui, Ian Davies estime que c'est sans conteste l'impression 3D.

«Elle va nous permettre, avec nos partenaires, de fabriquer à la demande des pièces détachées d'ici peu de temps. Actuellement un avion est en test chez Airbus avec des réacteurs équipés de pièces détachées fabriquées par impression 3D. J'estime que d'ici 2017, nos nouveaux A320neo pourront voler avec des réacteurs équipés de certaines pièces fabriquées en 3D» ajoute-t-il.

Cette technologie révolutionnaire a été présentée à Milan par Safran : le groupe français a fait une démonstration de pièces fabriquées avec des imprimantes 3D comme des injecteurs ou des éléments des chambres de combustion des engins de TurboMéca.

impression 3d au laser«Les imprimantes 3D équipées de lasers sont capables de fabriquer des pièces fixes mais aussi des pièces mobiles. Elles offrent aussi la possibilité de charger différents matériaux : carbone, fibre, bois…Désormais la physique nous limite, mais plus la production» assure un porte-parole de Safran.

De nombreuses innovations clients

Easyjet a également mis en avant des avancées ciblant directement ses clients.

La compagnie orange a notamment présenté les améliorations apportées par la nouvelle version de son application mobile sous IOS : elle permet de s'orienter dans un aéroport (à Gatwick pour le moment mais bientôt dans 10 aéroports en Europe dont Roissy d'ici fin 2015) tout en recevant des informations en temps réel.

Cette application permet aussi de stocker sa carte d'embarquement via le système Passbook d'Apple, de scanner les informations de son passeport pour une réservation ou de recevoir des alertes bien utiles en cas de changements affectant son vol. Des améliorations d'autant plus importantes qu'aujourd'hui 12% des réservations sont effectuées via mobile.

appli easyjetEasyjet a également fait la démonstration de son application pour l'Apple Watch lancée le 24 avril dernier : elle a pour le moment été téléchargée à 25000 exemplaires.

Cett application se connecte automatiquement à l’application mobile d'easyJet pour fournir des informations de vols personnalisées et des aperçus en temps réel sur les renseignements les plus souvent recherchés par les passagers comme la consultation de la carte d’embarquement.

La fonctionnalité, Glances, pratique rappelle aux passagers toutes les étapes importantes de leur voyage : informations à savoir avant le départ, détails du check-in ou statut du vol en temps réel.

Enfin, la compagnie prévoit d'apporter une grande amélioration à son service de gestion des perturbations Flight Tracker : les passagers pourront bientôt réserver gratuitement une chambre d'hôtel sans frais en cas de fortes perturbations d'un vol.

Toujours dans cette optique d'une meilleure maitrise des aléas, la compagnie a donné à Business Traveller France des précisions sur son système de détections des nuages de cendres AVOID :  il pourrait être opérationnel dès 2017.
Le système AVVOID tant attendu devrait permettre à l'industrie aérienne d'éviter les perturbations monstres comme le blackout du ciel européen expérimenté lors de l'éruption du volcan islandais en 2010.

Toutes ces technologies font presque penser à de la science-fiction et pourtant elles seront bientôt opérationnelles : il est vrai qu'aujourd'hui la révolution de l'information conduit à des avancées technologiques exponentielles, y compris dans le monde de l'aérien.

www.easyjet.com

Autres innovations présentés à Milan:

- Appareil virtuel:

easyJet, en collaboration avec Output42, DesignQ et Mediasphere, étudie actuellement l’usage de la réalité virtuelle pour développer des application et des formations pouvant bénéficier à la fois à ses équipes et à ses clients.
Parmi les pistes actuellement étudiées, trois d’entre elles concernent :
- la formation familiarisation des équipages :
Grâce à la technologie de balayage par faisceau laser 3D, les personnels de bord d’easyJet peuvent désormais naviguer dans un environnement panoramique à 360°. Ce modèle virtuel de la cabine de l’avion leur permet de s’entrainer et de se former à identifier et interagir avec différents éléments. Cette formation viendra compléter la formation actuelle d’easyJet en face-à-face.
- la formation mise en situation des équipages :
easyJet développe des modules de formation qui permettront aux équipes de renforcer leurs compétences et d’améliorer l’expérience des clients. Grâce aux jeux et scénarios de simulation mis en place grâce à cette technologie, l’équipage sera amené à interagir avec les passagers dans différentes situations.
- l’application maintenance de la cabine :
Elle remplacera le système actuel de supports papier pour le reporting de toute défaillance dans la cabine et les rapports généraux. Cette application peut être directement chargée sur la tablette de la cabine, comme l’application de formation des équipages, et présentera une virtualisation des différents éléments ainsi qu’une méthode indicative de reporting tactile.
L’équipage sera en mesure de signaler tout problème en temps réel dans la cabine, en envoyant des notifications à l’équipe opérationnelle et de maintenance d’easyJet et en créant automatiquement un dossier dans son système d’information d’ingénierie.

- prévisions en vol :

EasyJet a conclu un accord de partenariat avec Airbus, pour une technologie capable de lui envoyer des données en temps réel et d’anticiper les défaillances techniques avant même qu’elle ne se produisent.
Cet outil de prévision, à la technologie de pointe, permettra de fournir aux équipes opérationnelles et d’ingénieries des indications poussées sur les défaillances techniques susceptibles de se produire sur l’ensemble des appareils. Ce dispositif viendra compléter le système actuel d’envois des données qu’easyJet reçoit en temps réel.
Le système est un logiciel basé sur le Web innovant, qui peut recevoir en temps réel les paramètres de système de l’appareil, grâce au système de messagerie ACARS (Aircraft Communication Addressing and Reporting System). Ces données sont ensuite retranscrites dans un schéma animé, permettant de réparer toute défaillance technique ou de les anticiper avant même l’atterrissage.
Grace à cet outil de pronostique, les ingénieurs au sol auront la capacité d’analyser et d’utiliser ces données pour résoudre les problèmes techniques dès l’atterrissage ou prévoir les ressources pour les opérations de maintenance, améliorant ainsi la fiabilité des appareils et une plus grande efficacité.

- utilisation des données sur le vent :

EasyJet a travaillé sur la remontée des données sur le vent afin d’optimiser ses trajectoires de vol et réduire sa combustion de carburant.
Cette nouvelle technologie envoie les données à l’appareil, avec une résolution supérieure à celle actuellement disponible via le système de planification de vol. Elle offre des informations sur le vent à toutes les phases du vol, dont la position exacte latérale et verticale en temps réel pour l’avion.
Cette innovation permettra d’optimiser les informations du système de gestion de vol de l’appareil, et permettre de calculer le plan de vol le plus adapté pour les pilotes.

sans papier easyjet2- avion sans papier :

Les cockpits chez EasyJet sont «zéro papier» depuis mai 2014. Toute la flotte d’easyJet est aujourd’hui équipée de tablettes tactiles Panasonic en remplacement des ordinateurs portables et des cartes de navigation imprimées dans tous ses cockpits.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut