Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

easyjet1
Easyjet a été l'une des rares compagnies aériennes à avoir gagné de l'argent en 2009 (bénéfice net). La quatrième compagnie européenne vante le modèle low-cost et critique la gestion française du ciel hexagonal.

La crise a finalement relativement peu affecté Easyjet en 2009: elle est l'une des rares compagnies aériennes à avoir affiché un bénéfice net positif de 71,4 millions de Livres , eil est vrai en baisse de 14%, mais elle a surtout réussi à augmenter son chiffre d'affaires de 13% à 2,67 milliards de Livres.

«Nous avons réussi à gagner de l'argent en ces temps difficiles et nous avons continué à nous développer. En 2009, nous avons gagné un million de passagers par rapport à l'année dernière en France et sommes la deuxième compagnie française et la quatrième en Europe en nombre de passagers. Easyjet est une arme anti-crise. Avec 9 millions de passages transportés au départ de la France nous avons une part de marché d'environ 10% sur les vols court/moyen-courrier» assure François Bacchetta, directeur France d'Easyjet.

La compagnie se targue par ailleurs d'être le premier client d'Airbus pour ses avions moyen-courrier en Europe, avec un appareil livré tous les 14 jours!

Easyjet croit au modèle low-cost

Easyjet est toujours confiante dans son business model.

Selon la Low-Fares Airlines Association, 41 des passagers seront transportés par une compagnie low-cost en 2011 en Europe contre 37% aurjoud'hui.

Pour 2010, Easyjet prévoit une croissance de 10% de ses revenus et du nombre de passagers transportés. Elle vise à atteindre le chiffre de 50 millions de passagers contre 46 millions en 2009 dont 10?3 millions en France.

En France, Easyjet estime qu'elle a un fort potentiel de croissance car la pénétration des compagnies low-cost est inférieure de moitié à celle des autres pays européens.

A la question de savoir quel va être l'impact de la refonte de l'offre court et moyen-courrier d'Air France au Printemps et de la baisse de ses tarifs, François Bacchetta rétorque:  « comme quoi la concurrence permet de faire baisser les prix (ndlr: d'air france). On ne devient pas une compagnie low-cost, on nait low-cost! »

Il ajoute : «Easyjet offre des tarifs inférieurs en moyenne de moitié aux compagnies traditionnelles (75 euros TTC en France) grâce à une flotte de nouvelle génération (ndlr.: 3,5 ans d'âge en moyenne) grâce à laquelle nous pouvons réduire les coûts de carburant, la première dépense d'une compagnie aérienne. Notre flotte est relativement homogène et ne comprend que deux modèles d'avions (A319 et B737) et bientôt un seul modèle d'ici 2012 (ndlr.: les B737 disparaitront de la flotte à cette date). En ayant un seul modèle d'avion, nous économisons de l'argent sur la maintenance la formation. Enfin nos escales sont très courtes (20 à 30 minutes), ce qui nous permet d'assurer une rotation supplémentaire. Et puis, nous ne proposons pas de correspondance et nos avions n'emportent pas de fret ce qui nous permet de transporter 50% de passagers en plus qu'une compagnie traditionnelle, d'autant que l'espacement de nos sièges est moindre que dans une compagnie traidtionnelle de l'ordre de 3 cms.»

Par contre Easyjet a plus de difficultés à gérer un autre poste de frais:  celui des coûts aéroportuaires.

«Le ciel français n'est pas particulièrement compétitif. Du fait des prix élevés des aéroports, nos prix d'appel sont supérieurs de 50% à Paris par rapport à Londres. Et puis les aéroports sous la pression d'Air France veulent transférer les coûts liés aux avions vers les passagers. Les taxes des avions diminuent et celle des passagers augmentent ce qui n'est pas favorable à nos clients, à l'environnement ou encore à l'actionnaire d'Aéroports de Paris. Sachant que nous avons en moyenne un taux de remplissage de 85% contre 70% pour les compagnies traditionelles, nous allons payer plus de taxes qu'Air France. Il faut que cela cesse» exhorte François Bacchetta.

En attendant la compagnie devrait lancer deux autres destinations opérées toute l'année au départ de Paris, Prague et Malaga, en sus des 15 nouvelles destinations lancée en France depuis le début de l'année 2010 et des 69 destinations inaugurées dans toute l'Europe.

 

TRUCS ET ASTUCES POUR VOYAGER AVEC EASYJET:

- plus vous réserverez tôt à l'avance, plus vous bénéficierez de tarifs attractifs,

- pour les voyageurs d'affaires le service Speedy Boarding permet d'embarquer en priorité dans l'avion,

- sur les routes multi-fréquences (Madrid par exemple), où voyagent de nombreux hommes d'affaires, la compagnie propose au cas où vous loupez un vol, un tarif retourau prix unique de 53 euros (à condition que le vol aller ait déjà été effectué).

VRAI ET FAUSSES RUMEURS SUR EASYJET ET LES COMPAGNIES LOW-COST:

- Easyjet a employé des salariés sous contrat anglais=>VRAI: Easyjet a employé du personnel sous contrat anglais et des jugements sont en cours actuellement. «D'autres compagnies ont également employé du personnel sous contrat étranger, il me semble, dont Air France avec sa filiale Cityjet» se défend François Bacchetta.

- Easyjet n'emploie que du personnel étranger=>FAUX: les 350 employés d'Easyjet en France sont sous contrat français nous a assuré le directeur France et ils bénéficient d'une représentation syndicale et de la protection sociale.«Il y a une époque où la législation européenne n'était pas claire ce qui a permis à de nombreuses compagnies d'employer du personnel sous contrat étranger mais ce n'est plus le cas aujourd'hui» précise François Bacchetta.

- Les compagnies low-cost font du dumping=>FAUX: grâce à un modèle économique aux coûts serrés (personnel, nombreuses rotations des avions...) et à une flotte moderne, Easyjet peut pratiquer des tarifs moins élevés. Certaines comme Ryanair semblent cependant abuser des subventions selon Air France.

- Les compagnies low-cost vivent des subventions des aéroports et des chambres de commerce=> VRAI ET FAUX: certaines comme Ryanair sont très fortes à ce jeu et mettent la pression sur les aéroports pour obtenir des subventions. Easyjet en bénéficie également mais dans une moindre mesure car elle vole au départ d'aéroports plus importants. «Il est cependant normal que les régions partagent les risques avec une compagnie lorsque les vols ne sont pas assurés d'être rentables» estime Easyjet.

- Les compagnies low-cost sont moins chères que les compagnies traditionnelles=> VRAI ET FAUX: cela dépend d'un grand nombre de facteur et surtout de la période d'autant que les compagnies régulières font désormais de nombreuses promotions à l'image de Lufthansa et de son tarif unique à partir de 99 euros vers de nombreuses destinations en Europe. De son côté, Air France va abaisser les prix de ses vols court et moyen-courrier à partir de ce printemps dans le cadre de son programme NEO et de nombreuses compagnies européennes, du Moyen-Orient, asiatiques proposent à certaines périodes des tarifs imbattables.

Les prix d'appels des compagnies low-cost sont souvent moindres mais attention aux coûts cachés et au service surtout chez Ryanair (frais d'enregistrement, de paiement par carte bancaire, de bagages, repas à bord...).

 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut