La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Le groupe Emirates vient de publier son rapport annuel. Les bénéfices de la compagnie sont en chute de 70% à 670 millions de dollars...

emirtaes aeroport 900

Emirates a indiqué qu'il s'agissait de sa 29ème année bénéficiaire « malgré une année turbulente pour les marchés de l'aviation et des voyages ».

La compagnie aérienne a transporté un record de 56,1 millions de passagers (+8%) avec un coefficient de remplissage de 75,1% (contre 76,5% l'an passé), ce qui est du selon la compagnie à la forte augmentation (de 10%) du nombre de siège par kilomètre disponible (ASKM) et aussi « du fait d'incertitudes économiques et d'une concurrence forte sur certains marchés ».

Le hausse du dollar contre la plupart des devises des marchés dans lesquels Emirates travaille a eu un impact de 2,1 milliards d'AED (572 millions de dollars) sur les revenus de la compagnie aérienne.

Un total de 35 nouveaux avions ont été livrés durant l'exercice fiscal (19 A380 et 16 B777-300ER), 27 avions ont été mis à terre et la flotte d'Emirates est désormais composée uniquement de B777 et d'A380.

Emirates a lancé 6 nouvelles destinations : Fort Lauderdale, Hanoi, Newark, Yangon, Yinchuan et Zhengzhou.

Par ailleurs Emirates a réduit ses fréquences vers 5 des 12 destinations qu'elle dessert aux Etats-Unis.

Le président et CEO du groupe le Sheikh Ahmed bin Saeed Al Maktoum a déclaré qu'Emirates avait du faire face à « des événements déstabilisateurs qui ont impact la demande de voyage durant l'année comme le Brexit, les problèmes d'immigrés en Europe, les événements terroristes, les nouvelles réglementations des Etats-Unis pour l'interdiction des ordinateurs en cabine, des dévaluations monétaires des rapatriements de fonds en Afrique et l'effet de la morositédes cours du pétrole et du gaz qui affecté la confiance dans le domaine du Business et qui a joué sur la demande de voyages ».

« Nous restons optimistes pour le future de notre industrie même si nous nous attendons à une année difficile alors qu'une hyper concurrence réduit la rentabilité et que la volatilité dans de nombreux marchés met à mal les flux de voyageurs et la demande » a-t-il ajouté.

www.emirates.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut