Partagez cet article :

Emirates a annoncé aujourd’hui qu’elle lancera des vols avec escale de Dubaï à Mexico à la fin de cette année.

Cette nouvelle route d'Emirates ne devrait guère surprendre nos lecteurs puisque nous avons fait le point sur les développements de cette route l’année dernière.

Le vol direct quotidien débutera le 9 décembre et sera exploité en B777-200LR configuré avec deux classes à bord avec 38 sièges en classe affaires (configuration 2-2-2) et 264 sièges en classe économique (configuration 3-4-3).

J’ai noté ci-dessus que ce serait un vol avec une escale plutôt que direct.

C’est parce que le vol sera opéré via Barcelone avec des droits de cinquième liberté pour le secteur reliant l’Espagne à Mexico.

Les lecteurs peuvent se demander pourquoi il est nécessaire de faire un arrêt en route et pourquoi Emirates s’est donné la peine de gagner les droits de la cinquième liberté.

Tout est lié à la haute altitude de l’aéroport de Mexico, qui limite la portée des avions après le décollage.

Bien qu’il ne soit pas possible de voler sans escale à Mexico City, il est possible de voler sans escale vers l’Europe.

L’obtention des droits de la cinquième liberté permet à Emirates de rendre la route viable. Grâce à cela, l'avion aura moins de sièges vides sur certains secteurs.

Emirates a précisé que son vol EK255 partira de Dubaï à 03h30 pour arriver le même matin à Barcelone à 08h00. Il décollera ensuite à 9 h 55 pour rejoindre Mexico le même jour à 16 h 15.

Le vol de retour EK256 partira de Mexico à 19h40 et arrivera à Barcelone le lendemain à 13h25. Puis il repartira de Barcelone à 15h10 pour rejoindre Dubaï à 00h45 le lendemain.

Comme on peut l’imaginer, les horaires d’Émirates sont programmés pour les liaisons en correspondance (à destination et en provenance de Dubaï) localement, vers l’Inde et l’Asie du Sud-Est.

Emirates devient ainsi le premier transporteur du Golfe à desservir directement Mexico.

Enfin, notez que le B777 a de l’espace pour 14 tonnes de fret. Il permettra au Mexique d’exporter des produits frais, des pièces d’ingénierie, des fournitures médicales et plus encore vers le Golfe Persique.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  
Aller en haut