Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Emirates investit 200 millions de dollars pour le développement durable dans l'aérien

Emirates investit 200 millions de dollars pour le développement durable dans l'aérien

Le transporteur des Émirats arabes unis Emirates va investir 200 millions de dollars pour financer des projets de recherche et développement (R&D) axés sur la réduction de l'impact des combustibles fossiles dans l'aviation commerciale.

Emirates a ajouté qu'il s'agissait du « plus grand engagement d'une compagnie aérienne en matière de développement durable » et a ajouté que les fonds seront dépensés sur trois ans.

Le groupe de direction sur le développement durable d'Emirates supervisera les décaissements du fonds et sera soutenu par des experts techniques.

« Notre fonds de 200 millions de dollars est destiné à la R&D, et non aux coûts d'exploitation comme l'achat de SAF ou de compensations carbone pour cocher les cases réglementaires, des activités que nous considérons comme habituelles. Nous affectons 200 millions de dollars américains pour investir dans des solutions avancées de carburant et d'énergie pour l'aviation, domaine dans lequel les compagnies aériennes sont actuellement confrontées au plus grand obstacle dans leur objectif de réduction de leur impact sur l'environnement. Nous avons examiné longuement et attentivement la réalité à laquelle nous sommes confrontés dans le domaine de la technologie des avions commerciaux et des moteurs, de la chaîne d'approvisionnement en carburant et des exigences réglementaires et écosystémiques de notre industrie. Il est clair qu'avec les options actuelles disponibles pour les compagnies aériennes en termes de réduction des émissions, notre industrie ne sera pas en mesure d'atteindre les objectifs de zéro net dans les délais prescrits. Nous pensons que notre industrie a besoin de meilleures solutions, et c'est pourquoi nous cherchons à nous associer à des organisations de premier plan en matière de R&D. Notre objectif est de contribuer de manière significative à des solutions pratiques pour la développement durable à long terme de l'aviation commerciale. Jusqu'à ce que des solutions viables soient trouvées, Emirates continuera à mettre en œuvre des pratiques respectueuses de l'environnement dans l'ensemble de nos activités, notamment en améliorant le SAF dans la mesure du possible, en garantissant des opérations de flotte efficaces et en intégrant des avions modernes dans notre flotte » a déclaré Sir Tim Clark, président d'Emirates Airline.

La compagnie aérienne a déclaré que son engagement envers le développement durable se concentre sur trois domaines : la réduction des émissions, la consommation responsable et la conservation de la faune et des habitats.

En janvier, Emirates a effectué un vol d'essai en B777-300ER avec un réacteur utilisant100 % de carburant d'aviation durable (SAF). Le vol, effectué en partenariat avec GE Aerospace, Boeing, Honeywell, Neste et Virent, a décollé de l'aéroport international de Dubaï (DXB) et a survolé la côte de Dubaï pendant plus d'une heure. La compagnie aérienne a utilisé le carburant SAF pour la première fois en 2017. Elle « continue de participer activement au marché SAF et de rechercher des opportunités dans son réseau pour utiliser le SAF lorsque cela est possible ».

Cependant, elle a souligné ses contraintes actuelles en notant que le SAF biosourcé, actuellement le seul type de SAF disponible dans le commerce, « est extrêmement limité en terme d’approvisionnement ».

L’association des compagnies aériennes IATA estime quant à elle que l'approvisionnement mondial annuel en SAF répond à moins de 0,1 % des besoins des compagnies aériennes.

En ce qui concerne sa flotte, Emirates a actuellement 200 des derniers gros porteurs Airbus et Boeing en commande, dont des A350 et des 777X.

La compagnie aérienne dispose d'un programme complet d'efficacité énergétique qui s'engage activement dans des programmes opérationnels visant à réduire la consommation de carburant et les émissions inutiles. Par exemple, elle exploite des «pistes flexibles» ou des itinéraires flexibles où elle s'associe à des fournisseurs de services de navigation aérienne pour créer des plans de vol plus efficaces pour chaque vol, en tirant parti des vents arrière naturels, tout en évitant les vents contraires et les systèmes météorologiques. D’ailleurs cette pratique mettra sans doute dans le futur de mettre fin peut-être aux turbulences, si mal aimées des passagers.

Emirates a également introduit des pratiques économes en consommation de carburant lorsque l'avion est au sol, telles que l'utilisation d'unités d'alimentation au sol au lieu de l'unité d'alimentation auxiliaire (APU) de l'avion et l'arrêt d'un ou deux moteurs pendant le roulage après l'atterrissage.

www.emirates.com

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la limite de validité du permis de conduire proposée par l'UE à partir de 15 ans?