Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :
La ville de LOndres

Le gouvernement britannique assouplira les restrictions sanitaires à partir du 4 juillet 2020 ce qui va permettre aux restaurants et bars de rouvrir. Les gestes barrières seront eux toujours appliqués, notamment la distanciation sociale.

Ces nouvelles règles concernent les hôtels, les chambres d'hôtes, les pubs et les restaurants anglais, ainsi que les théâtres, les cinémas et les galeries qui pourront donc rouvrir.

Le Premier ministre, Boris Johnson, a précisé que les restaurants ne doivent proposer qu’un service à table pour éviter au maximum les interactions entre le personnel et les clients.

L’assouplissement des restrictions sera effectif dans deux semaines, mais le gouvernement a affirmé se laisser le droit de modifier cette date si la situation s’aggrave.

Les chaînes hôtelières se félicitent déjà de l'annonce. Nous les avons interrogées.

Stephen Cassidy, directeur général Hilton au Royaume-Uni en et Irlande, a témoigné : « pour rassurer nos clients, nous mettrons en œuvre Hilton CleanStay - un programme de pointe qui offrira aux clients un séjour encore plus propre et plus sûr, dans l'ensemble de nos 150 hôtels au Royaume-Uni. »

Sir Rocco Forte a salué certaines des mesures prises par le gouvernement, mais a critiqué la décision de maintenir une quatorzaine pour les ressortissants étrangers.`

« Certaines de ces mesures vont dans la bonne direction, mais le gouvernement doit lever les règles de quarantaine qui, comme nous le savons tous, sont complètement inutiles et ridicules », a-t-il affirmé.

« Il ne suffit pas de réduire la règle de la distance sociale de deux mètres à un mètre - cela n'aidera pas les entreprises qui dépendent des voyageurs internationaux. De nombreuses personnes ne peuvent pas ouvrir leurs hôtels au Royaume-Uni car ils ne sont tout simplement pas économiquement viables. Nous empêchons les gens de venir dans ce pays ce qui revient à dire que le Royaume-Uni est fermé aux affaires. Ces règles doivent être levées immédiatement. Je ne vois pas non plus l'intérêt de créer de la bureaucratie pour les pubs et les restaurants en leur demandant de prendre les noms et adresses des personnes qui viennent dans leurs locaux. Cela est totalement inutile et va rendre difficile, voire impossible, un fonctionnement efficace. Les gens qui vont venir dans les restaurants et hôtels sont des gens qui ont accepté les risques encourus. Les personnes à risque et les gens qui ont des problèmes de santé ne vont tout simplement pas aller dans des endroits surpeuplés de toute façon. Le gouvernement doit permettre au pays de reprendre ses activités plutôt que de créer une bureaucratie inutile. »

Jane Pendlebury, PDG de Hospa souligne que « le fait d'avoir une date d'ouverture définie signifie que l'hôtellerie peut enfin entrevoir un avenir : l'assouplissement de la règle de distanciation sociale est un énorme soulagement pour les hôteliers et les autres acteurs de l'industrie ».

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: