Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Eric Didier, Qatar Airways : «la France fait parti des destinations étudiées pour l'A380»

eric-didier-qatar-airways-le-bourget

L'actualité a été riche en 2013 pour Qatar Airways: trois vols par jour entre Paris et Doha,  12 nouvelles destinations, augmentation de la franchise bagages, entrée dans oneworld. L'année 2014 marquera une étape importante dans la croissance de la compagnie du Qatar avec l'ouverture du nouvel aéroport de Doha et la mise en service des A380...vers Paris? 

Trois questions à Eric Didier, DG France de Qatar Airways


Business Traveller France : quel est l’impact de votre entrée dans oneworld en France?
 
Eric Didier : cela nous permet de proposer plus de destinations en prolongement des villes que nous desservons. Nous pouvons également vendre des produits oneworld comme les tours du monde et les pass régionaux à nos clients.
 
Mais surtout nos passagers premium peuvent maintenant bénéficier de l’accès aux salons de toutes les compagnies membres de oneworld dans le monde: ainsi les membres Gold et Platinium bénéficient automatiquement du statut Sapphire et Emerald et peuvent ainsi accéder respectivement aux salons Business et Première des compagnies oneworld.

Par ailleurs cela incite certains passagers, qui veulent profiter des miles acquis via une alliance, à préférer Qatar Airways lors de leurs réservations.

En France, les compagnies membres de oneworld comptent de nombreux membres au sein de leurs programmes de fidélité...
 
Business Traveller France : quelle a été le bilan de la compagnie en France 2013, les améliorations en terme de services aux passagers?
 
Eric Didier : tout d’abord laissez-moi vous dire que 2013 a été une excellente année pour Qatar Airways en France.

Alors que le marché aérien a été stable dans les GDS nous avons enregistré une hausse de notre coefficient de remplissage et une croissance à deux chiffres de nos ventes au départ de France.

Ce qui veut dire que nous avons gagné des parts de marché...

Et la croissance a été forte tant pour le marché loisirs qu’affaires.

Depuis juin, nous sommes la seule compagnie du Moyen-Orient à opérer 3 vols chaque jour au départ de Paris ce qui nous permet d’optimiser les correspondances pour les voyageurs français: le vol qui part du matin est pratique pour prendre des correspondances vers l’Inde, celui de l’après-midi pour les vols vers l’Asie et celui du soir qui arrive le lendemain matin à Doha offre de nombreuses correspondances vers l’Afrique mais aussi l’Asie.

En terme de services à bord nous avons fortement augmenté la franchise bagages qui est passée à 30kgs en classe économique et 40kgs en classe affaires.
 
Notre réseau s'est également étoffé avec 12 nouvelles destinations en 2013 dont : Gassim et Ta'If en Arabie Saoudite, Phnom Penh, Salalah, Bassorah en Irak, Chengdu et Hangzhou en Chine, Addis Abbeba, Clark aux Philippines...

En 2014, nous allons continuer à développer notre réseau avec 8 destinations déjà annoncées : Dubai World Central, Sharjah (Emirats Arabes Unis), Philadelphie, Miami et Dallas aux Etats-Unis, Larnaca (Chypre), Sabiha (Turquie) et Edimbourg.
 
Business Traveller France : quel va être l’impact de l’ouverture du nouvel aéroport de Doha pour la compagnie? Va-t-on voir se poser un A380 de Qatar Airways en France?
 
Eric Didier : avec ce nouvel aéroport, nous allons offrir aux passagers un temps de transit plus court pour les passagers et des installations encore plus luxueuses et pratiques
 
Mais surtout le nouvel aéroport va nous permettre d’avoir plus d’avions au contact et d’opérer des A380 (avec 6 portes dédiées): nous devons recevoir les premiers exemplaires des superjumbos cette année.

La France fait bien évidemment parti des destinations évaluées pour l'A380...

Aujourd'hui nos avions sont bien remplis au départ de la France et nous avons besoin de nous développer  : nous avons utilisé tous nos droits de trafic....

www.qatarairways.fr

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la limite de validité du permis de conduire proposée par l'UE à partir de 15 ans?