Etes-vous favorable au retour du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Après la SNCF, Iryo va venir concurrencer l'opérateur historique ferroviaire espagnol.

Je n'aime pas utiliser le mot « unique », mais l'Espagne est bien un cas unique en Europe, alors que le gouvernement invite ouvertement les opérateurs ferroviaires étrangers à exploiter des trains à grande vitesse sur le réseau espagnol en concurrence avec la société nationale Renfe.

Pendant de nombreux mois, nous avons rendu compte de ces développements. Nous avons décrit comment la SNCF française a inauguré Ouigo en Espagne et comment Renfe a répondu avec Avlo.

C'est maintenant au tour d'Iryo de se lancer sur le marché espagnol dans quelques semaines comme le rapporte les médias ferroviaires espagnols.

Le viaje inaugural de Iryo sera le 21 novembre entre Madrid et Valence https://t.co/U4f8vmQi7M a través de @rtve

– Rail Press News (@RailPressNews) 9 novembre 2022

Iryo est soutenu par l'italien Trenitalia et Air Nostrum. Iryo mettra en service des trains Frecciarossa 1000 et est membre d'ALL RAIL qui représente les nouveaux entrants sur le marché.

Les services d’Iryo débuteront le 25 novembre avec des trajets reliant Madrid à Barcelone et Saragosse.

À partir du 16 décembre, les services incluront Valence et Cuenca, et à partir du 31 mars 2023, l’objectif est de desservir Séville, Malaga, Antequera et Cordoue.

Alicante et Albacete devraient suivre le 2 juin de l'année prochaine.

À ce stade, certains lecteurs pourraient se demander pourquoi les marché anglais ou français n'ouvrent pas leurs portes. Alors que le rail britannique sécurise les investissements des entreprises ferroviaires étrangères, le matériel roulant de ces dernières est incompatible avec notre gabarit restreint. Au niveau de la France la concurrence à mis beaucoup de retard à s’implanter du fait en France alors qu’elle constitue « un levier majeur de développement et de dynamisation du transport ferroviaire de voyageurs, au bénéfice de toutes les parties prenantes, y compris de l'opérateur historique » souligne l’Autorité de Régulation des Transports. Les principaux freins à la concurrence en France sont le niveau élevé des péages ferroviaires, ce qui en fait une distorsion de concurrence réglementaire. Les péages couvrent 50% des charges des gestionnaires d’infrastructures en Europe contre 90% des revenus de SNCF Réseau en France. Pour le moment on ne compte que Trenitalia comme concurrent de la SNCF sur les lignes à grande vitesse.

http://www.iryo.eu/

  

SONDAGE

Etes-vous favorable au retour du port du masque dans les transports?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS