Etes-vous favorable au retour du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

La reprise est là pour Eurostar, particulièrement pour le trafic loisirs entre la France et le Royaume-Uni. L'opérateur ferroviaire a avancé la date d'ajout de capacités sur son réseau et vise un trafic similaire à la période pré-pandémique pour l'été 2022. A plus long-terme l'opérateur va fusionner avec Thalys et se renforce au Benelux. Business Traveler France fait le point avec François de Doze...

Business Traveler France : allez-vous renforcer votre offre cet hiver?

François Le Doze, Directeur commercial chez Eurostar : oui nous allons augmenter pour totaliser 9 aller/.retours entre Londres et Paris à partir du 22 octobre. On a avancé la date de montée en puissance qui était prévue plus tard cet hiver. On a été agréablement surpris par la demande.

Business Traveler France : les formalités au Royaume-Uni ne freinent-elles pas les voyages?

François Le Doze : pour les vaccinés qui se rendent en Angleterre il n'est plus nécessaire de fournir un test négatif de moins de 72 H avant le départ. Par contre ils doivent remplir un Passenger Locator Form et doivent fournir la preuve d'une réservation d'un tests PCRvia un partenaire en ligne à faire dans les deux jours après l'arrivée.

Business Traveler France : pourquoi alors que le pass sanitaire européen permet d'entrer avec des formalités réduites pour les vaccinés, cela n'est pas le cas pour les guéris/ rétablis du Covid? Les guéris du Covid ont autant sinon plus d'anticorps que les vaccinés et sur une plus longue période.

François Le Doze : ce sont des discussions que nous continuons à avoir. De même qu'actuellement le Royaume-Uni ne reconnait pas un mélange de vaccins ou une dose unique pour ceux qui ont eu le Covid depuis plus de 6 mois. Au Royaume-Uni la prudence est plus forte que sur le continent car l'épidémie a été très importante avec de nombreux variants (NDLR: la prudence du Royaume-Uni n'est pas scientifiquement prouvée alors que les études scientifiques confirment que les rétablis du Covid ont des anticorps couvrant un spectre bien plus large que chez les vaccinés où la réponse est liée uniquement à la protéine Spike).

Business Traveler France : qu'en est-il du projet de fusion avec Thalys avec qui avait été abandonné et qui est finalement relancé? La marque Thalys va disparaitre?

François Le Doze : il n'y a pas de calendrier. C'est la SNCF qui va annoncer la date. Le projet avait été suspendu car nos deux entreprises avaient beaucoup souffert de l'épidémie. L'idée était de voir si la reprise était bien au rendez-vous. Quant à la marque à terme c'est bien qu'Eurostar soit mise en avant.

Business Traveler France : quelles sont les ambitions d'Eurostar dans les prochains mois?

François Le Doze : nous espérons proposer à nouveau 15/16 aller/retours par jours en Paris et Londres d'ici l'été 2022. Pendant la pandémie nous avons souffert de l'absence de touristes des Etats-Unis, d'Asie. Nous souhaitons aussi développer et mieux faire connaître notre offre sur les Pays-Bas avec notre nouvelle liaison depuis Londres vers Amsterdam et Rotterdam. C'est un marché énorme.La fusion avec Thalsy nous aidera à mieux comprendre ce marché. Nous souhaitons aussi promouvoir notre portail Eurostar for Business dédié aux grands comptes et aux PME. Il offre des avantages et des surclassements pour ces entreprises. Il est à noter que beaucoup de nos clients ne font pas partie des grands groupes. Ce portail a été lancé il y a un an pendant la pandémie alors que le groupe compte en général une activité répartie à hauteur de 40% pour les voyages d'affaires et 60% pour les loisirs.

Business Traveler : après ces mois difficiles la reprise est-elle en vue?

François Le Doze : la reprise dans le domaine des loisirs on l'a notée durant la seconde partie des vacances d'été. Tous les week-ends de septembre, octobre sont bien réservés. La remontée est cependant plus forte du côté du marché britannique que français du fait de restrictions moins fortes à l'entrée en France. Au niveau de l'activité Business, on repart de très loin du fait du télétravail. Mais il y a de plus en plus de trafic. On reconfigure actuellement les voitures pour installer plus de Business première. On note notamment une forte reprise des PME et un peu moins des grands groupes.

Business Traveler : est-ce du aux politiques de voyages plus contraignantes des grands groupes?

François Le Doze : les politiques de voyage prennent des grands groupes prennent désormais plus en compte le bilan carbone par rapport aux années passées. C'est plutôt bénéfique pour le train. Mais certaines entreprises mettent du temps à repartir. Mais je suis confiant car une entreprise ne peut pas survivre sans que ses salariés se déplacent...

Business Traveler : ne trouvez-vous pas que les restrictions de voyage sont exagérées dans le monde? demandez-vous comme la WTTC ou à l'exemple des pays nordiques la levée des classifications en pays rouge/orange?

François Le Doze : ce que nous demandons avant tout c'est que les règles soient alignées entre les différents pays en concertation avec les opérateurs, pour étudier leur faisabilité. Il faut plus de cohérence et de faisabilité. Mais nous nous sommes conformés à toutes les contraintes....

Business Traveler : comment avez-vous surmonter cette période épidémique, cette crise? Avez-vous licencié?

François Le Doze : nous avons eu deux périodes de refinancement en juin 2020 et en mai 2021. L'activité a été quasiment à l'arrêt pendant toute l'épidémie. Ces refinancements nous ont permis d'avoir de la trésorerie. Nous avons par ailleurs profité des mesures mises en place pour le chômage partiel des deux côtés de la Manche. Même aujourd'hui tout le monde ne travaille pas à temps complet. Nous visons désormais à retourner à l'équilibre avec un objectif de forte croissance d'ici 2030 pour atteindre 30 millions de passagers par an grâce à notre fusion avec Thalys.

  

SONDAGE

Etes-vous favorable au retour du port du masque dans les transports?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS