Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

À en juger par les propos tenus par le PDG d'Eurostar, Jacques Damas, dans une interview accordée aux médias belges, le siège londonien de la société va être transféré à Bruxelles.

Lecho.be a demandé à M. Damas si cette décision avait quelque chose à voir avec le refus du gouvernement britannique de fournir une aide financière pendant la pandémie, car elle est détenue majoritairement par la SNCF française et d'autres actionnaires étrangers.

M. Damas a répondu : « l'État britannique n'a aidé les entreprises britanniques que si elles n'appartenaient pas à des actionnaires étrangers. Eurostar sera désormais une entreprise européenne mais basée sur les réalités des marchés et des territoires. Londres restera importante, mais l'expansion sera plus facile à partir de Bruxelles ».

« Le Royaume-Uni restera notre plus grand marché », a déclaré M. Damas, « mais l'expansion continentale sera plus simple à partir de Bruxelles qui deviendra la base [d'Eurostar] ».

Une autre raison de cette décision est qu'Eurostar et Thalys souhaitent fusionner.

« Le feu vert est prévu pour le premier trimestre 2022 », a déclaré M. Damas, « nous allons construire Green Speed ​​[nom de code de la fusion] de manière pragmatique avec la holding basée à Bruxelles.

« Les deux compagnies resteront inchangées mais il y aura un site Web unique pour les réservations et pour simplifier l'expérience des passagers. Les deux entreprises conserveront leurs livrées ».

Qu'en est-il des projets de Renfe pour briser le monopole d'Eurostar sur Paris-Londres ?

« Si Renfe veut ouvrir cette route, nous jouerons le jeu. Nous demandons simplement que les [mêmes] règles s'appliquent.

(Comme les lecteurs le savent, ces règles pour le tunnel et la frontière britannique sont onéreuses)

M. Damas critique également les coûts d'infrastructure élevés qu'Eurostar doit payer même s'il s'agit d'une forme de voyage beaucoup plus écologique.

Damas a donné l'exemple d'un trajet Amsterdam-Londres.

« Le temps de vol Amsterdam-Londres est très court mais le bilan énergétique est fou. L'empreinte carbone d'Eurostar est dix fois inférieure à celle de l'air sur une distance similaire. Le train est défavorisé en raison des redevances d'infrastructure [péage des lignes à grande vitesse et du Tunnel] qui représentent à elles seules 60 % des redevances [coût d'exploitation du train]. En termes de prix, nous ne pouvons pas égaler les vols, sauf en vendant à perte.Par exemple, le péage aller simple par passager pour utiliser le tunnel est de 16 euros. »

Enfin, M. Damas révèle qu'entre mars 2020 et juin 2021, « l'activité » moyenne d'Eurostar est tombée à 5%.

« Mais l'objectif est maintenant d'atteindre 60 % d'ici [ce] décembre. »

Cependant, cette citation a été faite avant les règles actuelles de Covid du gouvernement britannique sur les voyages et l'on peut donc douter que ce chiffre puisse être atteint...

  
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS