Partagez cet article :
La compagnie finlandaise a obtenu de nouveaux droits du gouvernement russe ce qui va lui permettre de développer ses vols vers l'Asie…

finnair a330

Selon un site suisse spécialisé dans l'aérien, ch-aviation.com, le gouvernement russe aurait octroyé de nouveaux droits de survold e la Sibérie à Finnair.

Cela permettrait à la compagnie finlandaise d'opérer jusqu'à 80 vols par semaine sur la route transsibérienne vers l'Asie contre 65 aujourd'hui, soit une hausse potentielle de 23,07%. Bien sûr les dirigeants de Finnair n'ont pas fait de commentaires pour des raisons commerciales.

Pourquoi l'obtention de droits est si importante?

Parce que la Russie comme la Chine est l'un des deux pays qui peut refuser e survol de son pays. Ces pays n'ont pas signé l'accord ICAO de 1944. En échange de ces droits de survol, le gouvernement russe demande des royalties (dont le montant est gardé secret entre les deux parties).

Finnair a été la première compagnie en 1988 à relier l'Europe avec Pékin via la route transsibérienne.

Elle a été suivie peu après par Scandinavian Airlines. Le survol de la Sibérie a permis de réduire les temps de vols entre l'Europe et la Chine de 24 à 10 heures.

De ce fait, un vol entre l'Europe et Pékin prendre à peu près le même temps qu'un vol entre l'Europe et la Côte est américaine.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut