Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Les voyageurs français non vaccinés de retour d’un pays étrangers n’auront plus à faire de tests suite à la nouvelle loi sanitaire. L’accès aux hôpitaux sera également enfin libre à parti du 1er août…

Grâce à l’opposition les règles attentatoires aux libertés qui prévalent jusqu’au 31 juillet 2022 vont prendre fin.

Ainsi la France était l’un des seuls pays en Europe à demander aux non vaccinés de faire des tests de retour de voyage alors que l’on sait désormais que les vaccins protègent très peu des contaminations avec les nouveaux variants. Cette règle était donc devenue totalement inutile mais était très contraignante pour les non vaccinés qui devaient chercher des laboratoires de tests dans les pays de leur voyage (ce qui n’est pas chose aisée) et se faire tester afin de rentrer en France. Le classement des pays en vert orange et rouge disparaitra d'autant que la carte correspondante n'avait pas été actualisée depuis le printemps!

Fin du passe sanitaire à l'hôpital : une mesure qui était indigne d'un pays comme la France

Cette mesure inique va donc prendre fin grâce à l’opposition de même que le passe sanitaire exigé à l’entrée de l’hôpital qui a sans doute empêché des milliers de français non vaccinés souffrant de maladies graves de se faire soigner correctement.

Il était en effet très contraignant pour une personne non vaccinée de faire des tests Covid à chaque fois que l’on doit s rendre à l’hôpital d’autant plus si l’on est forcé de s’y rendre souvent. Cela obligeait de fait les non vaccinés à se faire vacciner alors que les vaccins ARNm protègent peu des contaminations et que l’on découvre pourtant chaque jour de nouveaux effets secondaires potentiels pour les vaccins à ARNm comme les troubles menstruels ou la perte d’audition.

Possibilité d'imposer un test en cas de saturation des hôpitaux en Outre-mer ou variant dangereux

Avec cette nouvelle loi le gouvernement pourra tout de même imposer un test aux frontières mais seulement en cas de saturation des hôpitaux en Outre-mer ou s’il apparait un nouveau variant du Covid dangereux. Cette règle supprimer le certificat de vaccination ou de rétablissement pour mettre comme seule référence le résultat d’un test, ce qui aurait du être fait depuis longtemps y compris à une époque pour rentrer dans les endroits bondés.

Dans le cadre de cette nouvelle loi, les fichiers Si-Dep et Contact Covid seront prolongés jusqu’en juin 2023 et janvier 2023 respectivement.

Cette loi ouvre également enfin la voie à la réintégration des soignants non vaccinés, une mesure inutile et discriminatoire. Ainsi nous avons eu le témoignage d’un infirmier vacciné qui a eu le Covid à plusieurs reprises après avoir été vacciné et qui a du travailler à l’hôpital par manque de personnel en risquant de contaminer ses patients. Il avait cessé un temps ses fonctions par dégoût ce qui a du être le cas de nombreux professionnels qui ne comprenaient pas ces mesures discriminatoires et peu logiques.

Une page bien sombre de l’histoire du pays se tourne enfin.

  
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS