Partagez cet article :

Edito: Si le pilote de Lufthansa a choisi délibérément de se suicider, il en a le droit.

Mais qu'il entraine plus de 150 passagers dans cet acte, c'est un crime!

En quoi une entreprise comme Lufthansa doit-elle être responsable de la décision criminelle d'une personne?

En quoi les pilotes de ligne sont-ils responsables de cet acte qui pourrait être qualifié comme un acte terroriste?

Le groupe Lufthansa a engagé un pilote qui n'était pas bien dans sa peau. Certes.

Mais l'entreprise n'en est pas responsable. Il est trop simple d'accuser systématiquement une organisation, pour se défausser de ses obligations. Les pilotes de ligne ont pour devoir de transporter des passagers d'une ville à une autre en dépit de la météo, des problèmes techniques, humains.

Même si leur esprit corporatiste parfois agace, ils sont les rois du ciel, ont des obligations et un code chevaleresque : emmener leurs passagers à bon port.

Les employés de Lufthansa sont choqués, c'est normal. Les voyageurs sont choqués, quoi de plus naturel.

Mais Lufthansa et le personnel qui travaille dans cette entreprise n'ont pas à se sentir coupable.

Il s'agit d'un acte individuel, d'une personne qui a caché sa maladie (sa dépression), son handicap (ses problèmes de vue) et qui a tué 150 personnes.

Il est trop simple de maquiller cet accident en suicide.

Le Commandant de Bord a voulu sauver les passagers : il avait une conscience professionnelle.

Le copilote ne l'avait pas (si l'enquête confirme la thèse d'un acte délibéré). Cessons d'accuser des personnes.

Cet avion de Germanwings s'est écrasé à cause de ce copilote (si l'enquête le confirme) et il en est responsable.

Les employés et le personnel de Lufthansa n'y sont pour rien.

Tout comme sa famille et ses amis : qui sait au final en vertu de quels événements une personne peut changer de personnalité?

Au final, chacun doit être responsable de ses actes (devant dieu comme diraient les religieux), et c'est très bien ainsi!

La liberté, qui a été gagnée par nos ancêtres, au prix de luttes épiques, entraine aussi des devoirs, ne l'oublions pas!

Vouloir se suicider est tout à fait légitime. Tuer 150 personnes, dont des enfants, des adolescents, est un acte criminel.

N.B.: cet article n'engage que l'auteur de cet article, journaliste au sein de Business Traveller France. Il n'est en aucun cas le reflet des pensées des journalistes du réseau Business Traveller.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut