La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

google-flight-search-france

Le géant du web Google vient de lancer son comparateur de vols sur le marché français ainsi qu'au Royaume-Uni, en Italie, en Espagne et aux Pays-Bas: le comparateur ne prend pas en compte les tarifs de Swiss, Lufthansa, Easyjet et Ryanair.


Google a dévoilé ce jour la version française de son comparateur de vol déjà disponible depuis plusieurs mois aux Etats-Unis: il est visible à l’adresse www.google.fr/flights.

Hormis la France, ce service a également été lancé ce jour au Royaume-Uni, en Italie, en Espagne et aux Pays-Bas.

Google Flight Search ne permettait jusqu'à présent que de trouver des vols au départ des Etats-Unis.

Le comparateur permet de sélectionner des vols au départ de plusieurs aéroports français dont Roissy, Orly, Marseille, Lyon, Nice, Nantes, Bordeaux, Toulouse…

L’interface permet de filtrer les tarifs par compagnie, par prix, par durée de vol ou de sélectionner les prix les plus bas en fonction de la journée de voyage: il ne prend cependant pas en compte les vols des compagnies Ryanair, Easyjet, Lufthansa et Swiss.

Une fois le choix d'un vol effectué, le moteur renvoie ensuite l’internaute sur les sites de la compagnie aérienne pour effectuer la réservation.

Le moteur de recherche de vols est disponible en 8 langues: anglais, français, italien, espagnol, basque, catalan, galicien et néerlandais.

Google se lance sur le marché européen du etourisme

Google se positionne ainsi sur le marché encombré des comparateurs de vols où sont présents Kayak, Expedia, Liligo, Skyscanner, Opodo, Go Voyages…

Google Flight Search utilise la technologie de la société ITA Software rachetée en 2011 par Google pour 700 millions de dollars.

A l’époque, Expedia, Kayak et Travelport notamment avaient postulé pour le rachat d’ITA Software.

Pour obtenir l'accord des autorités de la concurrence américaine pour ce rachat, Google a du faire quelques concessions: Google a promis de renouveler les licences des clients existants d'ITA jusqu'en 2016 au moins.

Google a également du mettre en place un système de pare-feu pour ne pas pouvoir accéder aux technologies des clients d'ITA comme Expedia ou Kayak...

Le lobbying de grands acteurs du marché du voyage comme Expedia, TripAdvisor, Sabre et Kayak (un moteur de recherche) a été intense contre ce rachat.

«Leur technologie (NDLR: celle d'ITA) nous ouvre des possibilités passionnantes afin de créer de nouveaux outils pour permettre aux utilisateurs de trouver plus facilement des informations de vols en ligne. Nous sommes impatients de les accueillir chez Google» avait déclaré Eric Schmidt, Président et CEO de Google lors du rachat de la société.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut