Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?
Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Les conducteurs de train de 12 sociétés d'exploitation (TOC) devraient participer à une action revendicative plus tard ce mois-ci au Royaume-Uni, dans le cadre d'un différend  sur les salaires.

Le syndicat Aslef a déclaré que ses membres feraient grève entre 0000 et 2359 le jeudi 15 septembre.

Les sociétés concernées par cette série d'actions de grève sont Avanti West Coast, Chiltern, Cross Country, Greater Anglia, Great Western Railways, Hull, LNER, London Overground, Northern, Southeastern, Transpennine Express et West Midlands Trains.

Parallèlement, le syndicat RMT a confirmé que ses membres organiseront également une action revendicative les 15 et 17 septembre, avec plus de 40 000 travailleurs de Network Rail et 14 sociétés d'exploitation ferroviaire qui participeront aux débrayages.

Et dans un différend distinct, le RMT a déclaré que les travailleurs de Hull Trains et d'Arriva Rail London prendraient également une journée de grève le 15 septembre.

La nouvelle fait suite à une précédente action revendicative sur le réseau ferroviaire par les syndicats RMT et Aslef cet été, ainsi qu'à des grèves dans les métros, les bus et les tramways.

Aslef a déclaré que ses membres agissaient car « la plupart des conducteurs de train n'ont pas eu d'augmentation de salaire depuis 2019 », ajoutant que « lorsque l'inflation augmente et que le salaire ne monte pas, c'est une réduction de salaire en termes réels ».

« Nous regrettons qu'une fois de plus, les passagers soient incommodés », a déclaré Mick Whelan, secrétaire général de l'Aslef. « Parce que nous ne voulons pas faire la grève - le retrait de notre travail, bien qu'il soit un droit humain fondamental, est toujours un dernier recours pour un syndicat - mais les compagnies ferroviaires nous ont forcé la main ».

  

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France
Aller en haut

Achetez une carte d'abonnement Air France!