Partagez cet article :

kampala-vue.jpg

Après des années de guerre et de destruction, Kampala commence à renaître de ses cendres. Les marchés et les clubs de la capitale de l'Ouganda vous offrent aujourd'hui un accueil chaleureux et décontracté aux voyageurs d'affaires et aux touristes.



kampala-kasubi.jpg1. Les tombes Kasubi

Capitale africaine palpitante et animée, Kampala recèle cependant quelques attractions touristiques plus traditionnelles. La majeure partie de la ville a été détruite lors des émeutes qui ont suivi la politique brutale menée par Idi Amin. Jusqu'à récemment, la plupart des touristes qui visitent l'Ouganda sont simplement passés par Kampala au cours de leur voyage vers le sud pour voir les gorilles de montagne. Mais au cours des dernières années, cette ville conviviale à la prospérité croissante a su se refaire un nom. Et tandis que son atmosphère vibrante fait aujourd'hui tout le charme de Kampala, le spectaculaire site des tombes de Kasubi (classé patrimoine mondial de l'humanité) offre un aperçu rare de la culture traditionnelle africaine, le tout au coeur d'une agglomération urbaine. Une vaste hutte de chaume contient les restes des rois tribaux. Un patrimoine dont la population locale est très fière. Ouvert de 8h à 18h, entrée : 3000 shillings (environ 1,2 €). Visitez KASUBI .



kampala-speke.jpg2. L'hôtel Speke

Une fois que vous aurez fini d'explorer les tombes, la façon la plus simple de rentrer est de prendre le taxi. A ce moment-là, vous serez sûrement en train de penser à déjeuner, alors prenez la direction de l'hôtel Speke (à prononcer "spique"). Ce n'est pas de la haute cuisine, mais le cadre est magnifique : cette bâtisse coloniale admirablement préservée est l'une des plus belles de Kampala, et elle est un lieu de prédilection de nombre de journalistes étrangers. Prenez place à l'extérieur, d'où l'on peut voir Jubilee Park de l'autre côté de la route, et regardez autour de vous en attendant que les serveurs - dont la lenteur est de notoriété publique - s'intéressent à vous. Vous serez également abordé par les vendeurs de journaux. Pour les anglophones désireux d'analyser les derniers événements politiques, achetez le New Vision. Si en revanche vous êtes avide de potins et de scandales locaux, prenez le Red Pepper. N'ayez pas peur des vigiles armés qui gardent l'entrée de l'hôtel. Depuis la série d'actes de terrorisme de bas-niveau qui a marqué les années 90, les gardiens armés sont devenus une caractéristique de la vie ougandaise, bien que de nos jours ces incidents soient pratiquement inexistants. Au cours de la journée, des prostituées ougandaises très élégamment habillées se succèdent au bar où elles sirotent des boissons en groupes en attendant le client. On les trouve dans tous les hôtels haut de gamme de Kampala, souvent plus nombreuses que les convives eux-mêmes. Plot 7-9, Nil Avenue. Tel +256 41 259 221.



kampala-exposureafrica.jpg3. Exposure Africa

Après le déjeuner, reprenez votre route à pied. Contrairement à sa voisine Nairobi (surnommée "Nai-robbery" c'est-à-dire "Nai-vol" en raison de son fort taux de délinquance), Kampala est une ville très sécuritaire et vous pourrez vous y promener seul sans problème. Il est rare d'être abordé par un mendiant et ces derniers temps, les habitants sont tellement habitués aux occidentaux que vous attirerez peu l'attention. À proximité de la longue et calme Buganda Road se trouve Exposure Africa, le plus grand marché artisanal de Kampala. Une trentaine d'étals et de magasins proposent une impressionnante gamme de produits, des vêtements tissés à la main aux sculptures de bois les plus compliquées. La qualité est bonne et les prix bas, mais si vous êtes un "mzungu" (un blanc), préparez-vous à de féroces négociations.



kampala-owino.jpg4. Le marché Owino

Pour une expérience de shopping quelque peu différente, essayez le marché Owino. Il est un peu trop loin pour y aller à pied, alors sautez sur le dos d'un boda-boda, moto-taxi très prisée par les locaux, seul moyen de venir à bout du trafic de Kampala aux heures de pointe. N'oubliez pas de négocier le prix de la course avant de sauter dessus et préparez-vous à une conduite peu orthodoxe au grand dam du Code de la route. Le marché lui-même n'est qu'un vaste dédale de petites échoppes entassées sous un même toit le long des ruelles étroites. Il est si étendu que vous pouvez être sûr de vous perdre plus d'une fois. Les produits occidentaux, surtout les montres et vêtements, y sont vendus à n'importe quel prix.



kampala-fangfang.jpg5. Fang Fang

La meilleure cuisine de Kampala se trouve au peu avenant mais très estimé restaurant chinois Fang Fang. De l'extérieur, il ne paie pas de mine ; il est même facile à manquer, caché dans un immeuble terne fidèle à l'architecture de Kampala (qui privilégie le fonctionnel à l'esthétique). L'intérieur de l'établissement est joliment décoré et rempli du bruit des conversations des 40 à 50 tables. Le menu propose des plats contemporains chinois, et la carte des vins est bien fournie. Nous vous conseillons de réserver votre table (ouvert de midi à 15h30 et de 18h à 23h). Roof Terrace Communications House, Colville Street. Tel +256 41 344 806, FANG FANG.



6. Club Obbligato


Pour finir la journée, allez déguster une bière au Club Obbligato tout en goûtant à la musique live locale. Les locaux y viennent directement après le travail et restent jusqu'à minuit. Comme la plupart des bars de Kampala, le Club Obbligato est un lieu animé et sans prétention, et différents groupes de musique s'y produisent chaque soir. Old Port Bell Road, Industrial Area.

 

kampala-map.jpg

 

 

RESERVATION : Réservez une chambre d'hôtel à Kampala ! 

 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...


NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

CITY GUIDE AFRIQUE/MOYEN-ORIENT

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la privatisation d'Aéroports de Paris?
Aller en haut