Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :
L'agence de location de voitures Hertz

La société de location de voitures Hertz a déposé une demande de protection contre la faillite au titre du chapitre 11 aux États-Unis, suite à « une baisse brutale des revenus de la société et des réservations futures »en raison de l'épidémie de Coronavirus...

Les restrictions mondiales sur les voyages et le confinement dans de nombreuses villes et pays du monde ont décimé le marché de la location de voitures ces derniers mois. Hertz a déclaré que «l'incertitude demeure quant au retour des revenus et à la réouverture complète du marché...» .

La société a souligné que «toutes les réservations, les offres promotionnelles, les bons et les programmes de fidélité et de clientèle, y compris l'obtention de points de récompense, se poursuivront comme d'habitude», ajoutant qu'elle disposait d'un milliard de dollars en espèces pour soutenir la suite de ses opéraitons.

Hertz a également déclaré son intention de continuer à fournir «la même qualité et la même sélection de véhicules».

Cette décision affecte la société américaine Hertz Global Holdings et certaines filiales américaines et canadiennes, mais certaines régions opérationnelles du groupe, notamment l'Europe, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, ne sont pas comprises dans la procédure, pas plus que ses sites franchisés.

La société a déclaré que ses entreprises, notamment Hertz, Dollar, Thrifty, Firefly, Hertz Car Sales et Donlen, «sont ouvertes», ajoutant que «les clients peuvent compter sur le même niveau élevé de service et de fiabilité, y compris de nouvelles initiatives telles quees protocoles de désinfection «Hertz Gold Standard Clean» pour fournir une sécurité supplémentaire en réponse à la pandémie de COVID-19 ».

Avant de déposer une demande de mise en faillite, le groupe avait pris plusieurs mesures pour «aligner les dépenses sur des niveaux de demande nettement inférieurs», notamment en réduisant la flotte prévue et en annulantdes commandes de voitures, en consolidant les emplacements de location hors aéroport et en mettant en œuvre des congés et des licenciements pour environ 50% de sa main-d’œuvre mondiale.

Hertz avait également demandé l'aide du gouvernement américain, mais a déclaré que «l'accès au financement pour l'industrie de la location de voitures n'était pas disponible».

Vendredi, le président et chef de la direction de Hertz, Paul Stone, a déclaré:

«Hertz a plus d'un siècle de leadership dans l'industrie et nous sommes entrés en 2020 avec une forte dynamique de revenus et de bénéfices. Compte tenu de la gravité de l'impact du COVID-19 sur nos activités et de l'incertitude quant au moment où les voyages et l'économie vont rebondir, nous devons prendre de nouvelles mesures pour surmonter une reprise potentiellement prolongée. L'action d'aujourd'hui protégera la valeur de notre entreprise, nous permettra de poursuivre nos activités et de servir nos clients, et nous donnera le temps de mettre en place une nouvelle base financière plus solide pour réussir à traverser cette pandémie et pour mieux nous positionner pour l'avenir. Nos clients fidèles ont fait de nous l'une des marques les plus emblématiques du monde, et nous sommes impatients de les servir maintenant et dans leurs futurs voyages ».

  
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS