Etes-vous favorable au retour du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Hong Kong vient de réduire le nombre de tests nécessaires pour voyager. La ville espère redevenir un hub pour les voyages d’affaires en Chine même si la situation reste encore compliquée. La Chine a également assouplit ses règles alors qu’elle est devenue le premier marché des voyages d’affaires au monde devant les Etats-Unis…

A partir de ce lundi 21 novembre, les modalités de voyage changent pour se rendre à Hong Kong.

Il faudra toujours effectuer un test antigénique dans les 24H avant de prendre l’avion. puis un test PCR le jour d’arrivée à l’aéroport et un test PCR le 2ème jour contre 4 tests PCR avant avec en sus un test le 4ème et le 6ème jour. Les voyageurs devront parallèlement toujours effectuer un test antigénique tous les jours pendant une semaine.

Le pass vaccinal sera jaune avec interdiction d’aller dans les lieux fréquentés comme les bars discothèques pendant 3 jours.

Si un voyageur est positif, le pass vaccinal sera mis en rouge comme pour un habitant avec mesure d’isolement à domicile, à l’hôtel (aux frais du voyageur) ou dans uns structure gouvernementale.

Hong Kong se prépare ainsi à redevenir un centre de business clé quand les restrictions Covid de la Chine seront supprimées.

Singapour a bénéficié d'un assouplissement plus rapide des restrictions

Singapour un autre hub dans le sud-est asiatique a bien profité de de la reprise des voyages d’affaires en assouplissant plus tôt ses restrictions. La compagnie nationale a ainsi publié d’excellents résultats avec un bénéfice record de 1,23 milliard de dollars pour la période d’avril à septembre 2022. Singapour se veut également un hub de choix pour les affaires en Chine mais aussi dans tout le sud-est asiatique.

Voyager en Chine demeure compliqué malgré la durée plus faible de la quarantaine

De son côté, le pouvoir chinois fait des des efforts. Depuis le 11 novembre la quarantaine est passé de 7 à 5 jours avec 3 jours d’isolement à domicile après la quarantaine dans un lieu déterminé. Les autorités chinoises ont également supprimé la règle du coupe-circuit. Les voyageurs n’auront plus qu’à présenter également un test PCR avant le départ de leur avion au lieu de 2. Comme pour Hong Kong, un certificat de vaccination est toujours obligatoire pour se rendre en Chine.

Malgré cela il reste toujours extrêmement compliqué de voyager en Chine. « La délivrance des visas relève de la seule appréciation des autorités chinois afin de savoir si le voyage envisagé relève des exemptions permettant la délivrance d’un visa » note le Ministère des Affaires Etrangères. Le Monde raconte le parcours du combattant de voyageurs d’affaires qui tentent de voyage en Chine depuis Hong Kong comme Alec qui a voulu se rendre à Shenzhen : «Alec L., qui travaille dans une grande entreprise d’électronique, s’était inscrit sur l’application en ligne prévue pour le tirage au sort des passages à Shenzhen, la ville frontière avec Hongkong. Il a enfin eu son jour de chance fin octobre. Mais, en arrivant à la frontière, il lui manquait le certificat écrit de l’un de ses tests anti-Covid. Je retente ma chance tous les jours. Ma valise est prête depuis deux mois maintenant, car les résultats tombent à 20 heures chaque jour, et l’autorisation peut être donnée pour le lendemain ».

Pour les compagnies aériennes il y a une bonne nouvelle. La politique du coupe-circuit a été remise en cause. Jusqu’à présent une compagnie aérienne voyait ses vols vers la Chine annulés pendant une ou deux semaines si l’on découvrait à bord un trop grand nombre de passager contaminés par le Covid. Cette règle a été supprimée.

Mais comme le souligne le Monde, les billets d’avions pour la Chine restent très rares.

La Chine : premier marché mondial du Business Travel

Les voyages d’affaire repartent ainsi en Chine. Selon les données de la GBTA, les voyages d’affaires devraient croitre de 9,2% cette année pour atteindre 317,9 milliards de dollars. La tendance devrait se poursuivre en 2023 avec une hausse prévue de 8,4% à 344,6 milliards. Ces tendances restent cependant inférieurs à celles enregistrées avant l’épidémie de Covid.

En 2015 la croissance du secteur du Business Travel avait été de 11,4%. La Chine est cependant devenue le premier marché du Business Travel au monde en dépassant les Etats-Unis de 7 milliards en 2021 selon la GBTA. En 2023 la différence sera encore plus grand alors que le marché n’avoisinera que 293 milliards de dollars aux Etats-Unis soit 51,5 milliards de moins qu’en Chine. La plupart de la croissance en Chine sera sur le marché domestique avec 95% des dépenses. « La croissance du marché international a été dépassée par celle du marché domestique durant les 5 derniers années. On a noté une baisse des volumes d’affaires vers les Etats-Unis et l’Europe et durant les deux dernières années un ralentissement vers les marchés émergents notamment le Brésil et l’Inde » note la GBTA. La Chine représente désormais 25% du marché mondial des voyages d’affaires contre 5% en 2000.

 

  

SONDAGE

Etes-vous favorable au retour du port du masque dans les transports?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS