Partagez cet article :
COntrôle de sécurité à l'aéropORt d'HONG KONG

Le gouvernement de Hong Kong a déclaré qu'il avait prolongé les restrictions de voyage du fait de la flambée des cas de Covid-19 dans la ville.

Au 6 avril, il y avait 915 cas de Covid-19 à Hong Kong : le gouvernement a déclaré que le nombre de cas dans la ville aurait doublé par rapport à la semaine précédente.

Il a ajouté qu'environ les trois quarts des cas confirmés avaient eu des antécédents de voyage pendant la période d'incubation ou étaient entrés en contact étroit avec une personne infectée.

Les mesures, qui sont entrées en vigueur le 25 mars, devaient initialement se terminer le 7 avril.

Elles ont été prolongées indéfiniment par le gouvernement vient-on d'apprendre.

La plupart des visiteurs interdits de séjour

Dans le cadre des mesures, tous les non-résidents de Hong Kong en provenance de pays et régions d'outre-mer par avion seront interdits d'entrée à Hong Kong, tandis que les non-résidents de Hong Kong en provenance de Chine continentale, de Macao et de Taïwan seront également interdits d'entrée s'ils avez visité des pays ou régions d'outre-mer au cours des 14 derniers jours.

Tous les voyageurs de Chine continentale, de Macao et de Taïwan, y compris Hong Kong et les non-résidents de Hong Kong, devront subir une quarantaine obligatoire de 14 jours.

Les services de transit à l'aéroport international de Hong Kong resteront suspendus.

Selon le gouvernement, il n'y a eu que 813 arrivées de passagers via l'aéroport le 5 avril, soit une baisse de près de 82% par rapport au 24 mars, la veille de l'entrée en vigueur des mesures. Le gouvernement a ajouté que seuls sept arrivants d'entre eux n'étaient pas des résidents de Hong Kong.

Par ailleurs, l'aéroport international de Hong Kong utilise désormais des robots pour désinfecter les zones publiques dans le cadre de ses mesures de protection contre la propagation du coronavirus.

En France le confinement a débuté le 14 mars 2020 et depuis cette date aucune mesure de fermeture des frontières n'a été décidée par la France. Les fermetures ont été décidées par des voisins : Allemagne, Espagne. Il est étonnant de confiner un population tout en laissant ouvert la possibilité de cas importés, c'est totalement illogique.

Le monde du tourisme pourrait dire, oui mais cela va à l'encontre des flux touristiques. En fait plus le confinement durera et plus l'économie touristique française et européenne sera touchée. Donc il vaut mieux réduire très rapidement la durée du confinement en France. Plus le confinement durera, plus le risque de chaos économique sera important.

La France est l'un des pays européens qui a le plus mal géré l'épidémie à ce jour. Il manque de tout : masques, tests et contrôle strict des frontières.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: