Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

 Le groupe aérien IAG publié des résultats bénéficiaires pour la première fois depuis le début de la pandémie. Ryanair affiche également des résultats positifs mais se montre prudent pour les prochains mois...

C’est une date qui compte pour le groupe anglais, celle d’un retour à des jours meilleurs.

Au second trimestre IAG a publié un résultat opérationnel positif pour la première fois depuis le début de la pandémie de Covid soit +293 millions d’euros contre -967 millions pour la même période l’an passé.

Du coup la perte pour le premier semestre n’atteint plus que 467 millions contre une perte de 2,18 milliards l’an passé.

Le groupe européen estime que les réservations sont à un niveau soutenu et que la demande sur l’Alantique Nord continue de croitre suite à la suppression des test à l’entrée. Il est à noter qu’étrangement les Etats-Unis qui accueillent deux grands fabricants de vaccins ARNm, Moderna et Pfizer n’ont toujours pas supprimé l’obligation de test et de vaccination pour les non vaccinés ce qui empêche de fait de nombreux voyageurs de se rendre aux Etats-Unis.

Le coefficient d’occupation a atteint 81,8% au second trimestre soit seulement 3,2% de moins qu’en 2019 une excellente performance alors que la hausse des cours du pétrole a réduit les profits.

La hausse du pétrole compensée par des billets plus chers

Cette hausse a été compensée par une augmentation des prix du billet de 10,9% par rapport à 2019.

C'est une tendance forte que l'on note chez de nombreuses compagnies. Le président de Ryanair a ainsi déclaré que les jours des bilelts à 9,99 euros vont prendre fin ».

Seul point négatif, l’activité de voyages d’affaires n’est qu’à 60% des niveaux de 2019. Le prochain trimestre s’annonce par ailleurs difficile pour IAG et particulièrement pour British Airways alors qu’un siège sur 4 va être supprimé par rapport aux niveau d’avant la pandémie pour faire face au problèmes de personnel opérationnel notamment à Heathrow.

« Au deuxième trimestre, nous avons renoué avec les bénéfices pour la première fois depuis le début de la pandémie suite à une forte reprise de la demande sur l'ensemble de nos compagnies aériennes. Les loisirs premium restent solides tandis que les voyages d'affaires poursuivent leur reprise régulière dans toutes les compagnies aériennes. Iberia et Vueling ont été les transporteurs les plus performants du groupe. Le marché intérieur espagnol et les routes vers l'Amérique latine ont continué de mener la reprise, la demande dépassant les niveaux de 2019 le mois dernier. Les réservations à terme montrent une vigueur soutenue et la demande de l'Atlantique Nord continue de croître après la levée des exigences de test américaines Covid en juin. Notre industrie continue de faire face à des défis historiques en raison de l'intensification sans précédent des opérations, en particulier au Royaume-Uni où les défis opérationnels de l'aéroport d'Heathrow ont été aigus » a déclaré Luis Gallego le PDG d’IAG qui regroupe British Airways, Iberia, Air Lingus, Vueling.

Ryanair la compagnie low-cost a également affiché d'excellent résultats au second trimestre avec un profit avant élements exceptionnels de 170 millions d'euros contre une perte de 273 millions l'an passé. La compagnie irlandaise n'annulera pas de vols cet été mais devra faire face à des contraintes opérationnelles fortes. Enfin le PDG de Ryanair s'est montré prudent pour les mois à venir en citant des menaces comme l'impact de la guerre en Ukraine ou de nouveaux regains épidémiques du Covid. Selon Michael O'Leary, la « reprise est forte mais fragile ».

  
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS