Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

IAG : « forte reprise des voyages d'affaires »

IAG : « forte reprise des voyages d'affaires »

Le groupe aérien anglais International Airlines Group (IAG) a annoncé ses résultats pour le premier trimestre 2022 qui affichent une perte d'exploitation de 731 millions d'euros (625 millions de livres sterling).

Cette perte se compare néanmoins favorablement à celle de 1,08 milliard d'euros (924 millions de livres sterling) enregistrée au cours de la même période de 2021. Le groupe a déclaré que « la forte demande des clients devrait stimuler la rentabilité à partir du deuxième trimestre ».

La capacité pour le trimestre se terminant le 31 mars 2022 a augmenté de 58% par rapport au quatrième trimestre de 2021, et IAG a déclaré qu'il n'y avait eu « aucun impact notable de la guerre en Ukraine ».

Le groupe a également noté une « forte reprise des voyages d'affaires » au cours du premier trimestre, bien que les loisirs haut de gamme continuent d'être le segment le plus performant.

IAG prévoit de retrouver la rentabilité à partir du deuxième trimestre de cette année, avec une capacité annuelle prévue à 80 % des niveaux de 2019, et une capacité sur l'Atlantique Nord qui devrait être proche des niveaux de 2019 d'ici le troisième trimestre de cette année.

« La demande se redresse fortement, conformément à nos attentes précédentes », a déclaré le PDG d'IAG, Luis Gallego.

« Nous prévoyons d'être rentables à partir du deuxième trimestre et pour l'ensemble de l'année. Les loisirs premium restent le segment le plus performant et les voyages d'affaires sont à leur plus haut niveau depuis le début de la pandémie. En raison de la demande croissante, les réservations à terme restent encourageantes. Nous prévoyons d'atteindre 80 % de la capacité de 2019 au deuxième trimestre et 85 % au troisième trimestre. La capacité de l'Atlantique Nord sera presque complètement rétablie au troisième trimestre. La perte d'exploitation du Groupe a considérablement diminué au premier trimestre par rapport à l'année dernière, nos pertes reflétant une saisonnalité normale, l'impact d'Omicron et les coûts associés à la montée en puissance des opérations »/

Cependant, Gallego a reconnu les défis pour le transporteur membre British Airways de ce qu'il a appelé « la plus grande remise à niveau de l'histoire de [l'industrie du voyage] ».

« Pour le moment, la compagnie aérienne se concentre sur l'amélioration des opérations et de l'expérience client et sur le renforcement de la résilience opérationnelle », a déclaré Gallego, ses propos faisant suite aux problèmes des dernières semaines d'annulations de vols et de problèmes informatiques.

https://www.iairgroup.com/

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :

Articles ayant le même tag

MOD_TAGS_SIMILAR_NO_MATCHING_TAGS

LES ARTICLES QUE VOUS AIMEZ