Partagez cet article :

Hier lors d’une réunion extraordinaire du CSE, des actionnaires ont organisé un putsch pour prendre la tête de la direction et évincer Frantz Yvelin…

L’histoire est incroyable et a pourtant eu lieu hier lors d’une réunion extraordinaire du CSE d’Aigle Azur pour discuter de la situation difficile de l’entreprise.

Gérard Houa propriétaire de Lu Azur ( 19 % des actions ) a voulu destituer le PDG du groupe Frantz Yvelin sans vote au Conseil d’Administration. Il a indiqué qu’il prenait la présidence et que Philippe Bahn deviendrait directeur général. Ils ont dit avoir été « appuyés par des salariés déterminés ».

Selon ces deux personnes Aigle Azur aurait cumulé une perte de 50 millions d’euros durant les 2 années de présidence de Frantz Yvelin. Alors que Frantz Yvelin pointe la responsabilité des actionnaires Gérard Houa et Philippe Bahn estiment au contraire qu’ils n’ont pas été bien informés de la situation de l’entreprise.

Selon La Tribune, David Neeleman un autre actionnaire de la compagnie « nie le pouvoir et les allégations de Gérard Houa déclarant à tort qu’il est président d’Aigle Azur » et ni « aussi le pouvoir et la nomination de Philippe Bohn ».

Frantz Yvelin souhaite revendre l’activité entre Orly et le Portugal à Vueling ce à quoi s’opposent Gérad Houa et Philippe Bahn. Il est vrai qu’Aigle Azur a du travailler dur pour conquérir ce marché. Une revente à Vueling est également mal vue par les pilotes d’Air France.

Pour l'avenir d'Aigle Azur, si elle veut se refaire une place sur le court/moyen-courrier il serait sans doute dangereux de revendre son activité vers le Portugal. Il ne lui resterait lus alors que quelques pays desservis dont l'Algérie. La solution passe sans doute par une redéfinition des marchés de l'entreprise et de ses forces ( la moitié du chiffre d'affaires provient de l'Algérie ) et faiblesses.

Concernant l'activité long-courrier, Aigle Azur semble avoir fait une croix sur ce marché. Les vols vers Sao Paulo Viracopos lancés en juillet 2018 vont être suspendus le 10 septembre 2019 et les vols vers Pékin ont été suspendus cet hiver après seulement 6 mois d'opérations. AIgle Azur a transporté 1,88 millions de passagers l'an passé et emploie environ 1150 personnes.

A suivre...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  
Aller en haut