Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

john-slosar-cathay-pacificAlors que Cathay Pacific vient de fêter les 25 ans de sa ligne Paris-Hong Kong, un de nos journalistes a souhaité faire le point sur les nouveautés de la compagnie avec son président, John Slosar.

Business Traveller: Quels ont été les retours sur les nouveaux sièges en classe affaires?

Les enquêtes ont été très positives. Nos passagers nous disent maintenant que nous avons trouvé le bon équilibre: il y a de l'espace, de l'intimité, un bon siège, un bon lit. C'est une bonne chose, parce que nous avons passé environ deux ans à travailler sur ces sièges. Nous voulions que ces sièges soient les meilleurs dans les airs.

Business Traveller: Quel est le calendrier de déploiement de ces nouveaux sièges à bord des avions.

Nous avons reçu notre premier avion avec les nouveaux sièges affaires,  un A330, fin février, puis deux B777-300ER et d'autres suivront cette année et jusqu'en 2012. Nous avons également 90 avions en commande. Vers la fin de cette année, nous allons commencer la reconfiguration des avions existants. À la fin de 2012, si vous volez avec nous, vous aurez l'occasion de découvrir nos nouveaux avions,  avec un nouveau type de siège, un nouveau système de divertissement à bord, l'accès wifi et autres - sur le «nouvelle Cathay» comme je l'appelle.

Nous aurons une flotte de 46 B777-300ER d'ici à 2015, ce qui fera de nous le plus grand opérateur de ce type d'avion en Asie. Cet avion est le plus économe en carburant actuellement:  il brûle 25 pour cent  de carburant de moins par siège qu'un B747. Avec un baril à 120 $ US (au moment de la diffusion de cet article), c'est important!

Lorsque les gens sentent vous faites des choses nouvelles et intéressantes, ils sont attirés à votre produit. Et les voyageurs d'affaires, si vous n'obtenez pas leur confiance la première fois, ils ne reviennent pas et c'est un gros échec. Nous voulons que les voyageurs d'affaires viennent encore et encore.

Soit dit en passant, ces sièges sont chers et coutent autant qu'une voiture de luxe.

Business Traveller: Que faites-vous pour améliorer la classe économiqué

Nous avons passé quelques années à améliorer la classe affaires, de sorte que nous travaillons maintenant sur la classe éco car certaines personnes nous ont contesté, en disant qu'ils pensent que nous pouvons faire mieux. Nous travaillons pour améliorer cette cabine.

Business Traveller: Des progrès sur le front de la classe éco premium?

Il y a quelques années, ce n'était qu'un marché de niche  au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande et la plupart du temps sur les routes long-courriers. Mais à l'avenir, un nombre croissant de compagnies aériennes, vont entrer sur ce marché et ce produit se généralise et est disponible au sein de plus de compagnies. Si c'est la tendance, alors nous entreront sur ce marché. Et si nous le faisons, nous le ferons bien et nous nous assurerons que ce produit sera conforme aux normes de haute qualité de Cathay et qu'il offrira un bon rapport qualité-prix. Nous avons fait quelques études dans ce domaine.

Business Traveller: Quel est l'état du marché des voyage d'affaires? A-t-il rebondi à votre avis?

Jusqu'à présent, cette année a été très fbonne, pour Cathay Pacific et Dragonair.
C'est l'une des raisons pour lesquelles, nous avons lancé notre nouvelle classe affaires: pour attirer les voyageurs d'affaires et puis l'une des meilleures garanties contre la hausse des cours du pétrole ets d'avoir une flotte moderne, en opérant des avions plus économes.

L'économie de Hong Kong reste vigoureuse en tant que financier international et grâce à ses liens grandissants avec la Chine et le reste du monde. Je crois qu'à la fin de cette décennie en 2020, quand tout le monde regardera en arrière, le développement de la Chine comme un marché international de départ sera le fait le plus important dans le monde du voyage. Maintenant, notre objectif avec nos partenaires Dragonair et Air China est de savoir comment les trois d'entre nous peuvent profiter de cette occasion. Comment? Je n'ai toujours pas les réponses, mais nous allons trouver tout ce qu'il faut pour atteindre cet objectif.

Mais plus la bourse locale attire les entreprises étrangères à s'inscrire ici, plus l'économie chinoise est intégrée avec le reste du monde et plus les gens vont visiter cette région. Récemment, nous avons augmenté nos fréquences vers New York à quatre vols par jour et ces vols fonctionnent vraiment très bien. Ce qui rend possible cela, c'est le développement extraordinaire d'Hong Kong en tant que centre financier mondial:  Hong Kong a su créer un lien entre les grandes banques et sociétés financières ici et à New York.

Basé sur le succès de ce vol service, nous chercherons à probablement ajouter un autre vol.

J'ai vécu à Hong Kong continuellement depuis 1992, et je me souviens de tous les prophètes de malheur avant 1997 (avant le transfert d'Hong Kong à la Chine):  qui aurait prédit que, après 14 ans, Hong Kong est le marché le plus important marché de levée de capitaux dans le mondé Un de mes objectifs principaux [durant mon mandat de directeur général de Cathay Pacific] est de renforcer encore notre hub de Hong Kong. La ville est déjà une destination de choix, mais nous voulons  que cela soit encore plus pratique pour les gens de venir à Hong Kong ou de passer par Hong Kong pour se rendre à d'autres endroits. Nous voulons plus de vols et améliorer nos horaires.

Nous aimerions faire une demande pour avoir plus de fréquences vers Taiwan...

Business Traveller: L'aéroport d'Hong Kong va-t-il obtenir sa troisième pisté

Cela va être un problème important cette année qui sera débattu en public. Je pense que les bonnes personnes doivent comprendre quelle est la situation et donner leur avis. Mais même si l'on décide de la construire maintenant, il faudra encore 10 années avant qu'elle ne soit opérationnelle.

Business Traveller: Vous êtes confrontés à d'énormes défis. Quels sont les plus pressants?

Le pétrole est le principal coût d'une compagnie aérienne et nous avons fait face à cela d'une manière efficace grâce comme je l'ai dit plus tôt, à une flotte moderne et écoénergétique.

Nous regardons également à quelle rapidité le Japon revient:  il représente 7 à 8 pour cent de notre chiffre d'affaires. Les habitants de Hong Kong aiment aller au Japon, c'est une destination populaire. Nous avons essayé d'aider le Japon à faire face à cette catastrophe, en opérant des vols supplémentaires pendant cette période où les gens voulaient prendre des vacances, nos employés ont recueilli 10 millions de dollars HK (US $ 1,2 millions) de dons et la compagne a rajouté la même somme. Nous avons organisé des vols de fret supplémentaire pour faciliter l'approvisionnement en matériaux. Les choses semblent s'être stabilisées, mais l'on ne sait pas encore quand le pays va reprendre sa croissance...

Plus d'informations: www.cathaypacific.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut