Partagez cet article :

japon-koya-jardin-de-pierre

A Kyoto, cette semaine, notre envoyé spécial a pu constater que de nombreux touristes étrangers revenaient visiter le pays. Les hôtels du pays reprennent espoir, particulièrement dans la région du Kansai.

Près de 6 mois après le tsunami et la crise nucléaire, l'espoir revient au Japon.

Alors que de l'Iodine 131 avait été détectée dans les airs, dans le sol et dans l'eau jusqu'à Tokyo, les niveaux de contamination sont maintenant quasi indétectables pour l'Iodine 131 (8 jours de demi-vie).

D'autres contaminants comme le Césium 134 et 137 posent toujours des problèmes mais uniquement dans la zone autour de Fukushima.

Le césium qui s'est déposé dans le sol a contaminé certaines cultures mais uniquement autour de Fukushima: le problème se pose particulièrement dans les sols riches en humus (forets...) où les produits contaminants peuvent moins facilement tomber profondément dans le sol et se combiner aux minéraux afin d'être hors d'atteinte des racines.

Selon les mesures suite à des tests effectués par le gouvernement, seuls les légumes en provenance de la région de Fukushima sont concernés, plus particulièrement ceux à large feuilles: laitues, épinards,  les produits laitiers et les boeufs (qui mangent de l'herbe, potentiellement contaminée) et surtout les champignons qui poussent dans la foret.

Selon Kunikazi Noguchi, un expert de la Nihon University cité par la Japan Times :«les test réalisés à Fukushima montrent que le taux de radioactivité a baissé fortement ces derniers mois dans les légumes y compris dans ceux qui ont été récoltés dans une zone fortement radioactive».

D'ici moins d'un an le césium encore présent devrait se combiner aux minéraux et ne pourra plus être absorbé par les plantes. Selon des tests effectués dans 580 sites entre avril et fin août dans 6 préfectures dont Fukushima, Tochigi et Gunma, 40 sites présentaient des taux excédant 5000 becquerels par kg (limite maximum  du gouvernement pour récolter et faire pousser du riz).

De nombreuses municipalités ont été bannies dans la zone autour des 30 kms de la centrale de Fukushima.

La nourriture en provenance des autres régions éloignées de la centrale est sure.

Les touristes reviennent au Japon

Après une période noire pour le tourisme de mars à juin, les touristes semblent revenir au Japon.

Ainsi à Kyoto alors que le Westin affichait des taux d'occupation de 30% en mars, avril 2011 (contre 95% en 2011!), l'été a été marqué par une reprise avec des taux avoisinant 70% et la rentrée s'annonce encore meilleure avec des taux prévus de 75%. 

De nombreux touristes étrangers visitaient cette semaine la région du Kansai (Osaka, Kyoto, Nara) qui est à la mode actuellement: une région superbe qui abrite les villes historiques de Kyoto, Nara, le mont Koya San (une merveille) et la presqu'île de Kii avec ses onsen et ses nombreux sites religieux.

Il est important d'indiquer qu'un voyage au Japon aujourd'hui est relativement sûr dans la majorité du pays, particulièrement au centre et au sud du pays: la contamination aérienne de la radioactivité a été limitée autour de la zone de Fukushima.

Pour avoir encore plus l'esprit tranquile, les voyageurs pourront éviter les légumes à feuilles large (laitues, épinards...), les champignons, le lait et produits laitiers, la viande de boeuf et dans une moindre mesure les fruits de mer et poissons.

Le riz est sûr, la récolte n'ayant pas encore été effectué, le riz consommé étant celui de l'an passé.

Un voyage au Japon vaut bien quelques sacrifices culinaires!

En attendant, pour ceux qui veulent visiter le pays, les hôtels offrent de nombreuses promotions actuellement: en passant par votre agence vous pourrez sans doute négocier de très bons tarifs.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut

Réservez un vol en éco premium !