Partagez cet article :

Les compagnies low-costs se sont fortement développées ces dernières années en Amérique Latine, notamment au Mexique et au Brésil. Leur croissance se poursuit dans d’autres pays…

Durant la dernière décennie, les low-costs se sont développées et représentent désormais la majorité du trafic au Brésil et au Mexique soit environ 65% du total selon ICF.

Elle se développent désormais dans de nouveaux pays.

L'Argentine: un marché aérien transformé par les low-costs

Ainsi le marché aérien argentin a été totalement transformé ces dernières années.

Ainsi Norwegian Air Argentina a débuté ses services en 2018 et propose désormais des vols très intéressants en terme de tarifs pour les vols intérieurs.

flybondi

De même la low-cost Flybondi a lancé ses premiers vols le 26 janvier 2018 entre Cordoba et Iguazu et propose désormais 23 routes dans tout le pays.

La compagnie compte 570 employés, exploite une flotte de 5 B737-800 NG et a transporté plus de 1,3 million de passagers. Elle a atteint une part de marché de 8% en mars après un an d'exercice et est détenue par Cartesian Capital Group LLC et Yamasa Co. Limited.

L'arrivée de ces nouvelles compagnies développe le tourisme domestique alors que les vols intérieurs sont désormais beaucoup plus accessibles pour la population. Ainsi Flybondi a accueilli 190000 passagers qui n'avaient jamais pris l'avion.

Pour les touristes étrangers ces nouvelles liaisons vont leur permettre de mieux découvrir l’ensemble de cet immense pays.

Indigo Partners, JetBlue/Azul, Norwegian: nouveaux acteurs du marché aérien latino-américain

Le groupe Indigo Partners est un acteur important du marché low-cost en Amérique latine alors qu’il détient la low-cost chilienne JetSmart et a une participation ans la low-cost Volaris qui s’est fortement dé »veloppée au Mexique ces dernières années et Irelandia qui détient les low-costs Viva en Colombie et au Pérou.

Le groupe Jetblue de David Neeleman s'est fortement développé au Brésil ces dernières années pour devenir l'acteur majoritaire du trafic domestique. Azul a proposé en mars 2019 de racheter les actifs de la compagnie Avianca Brésil ce qui devrait renforcer encore sa présence sur le marché Brésilien. Azul reprendra les effectifs et les opérations d'Avianca : après la rachat Azul deviendra la seule marque de la nouvelle société combinée.

Norwegian a également lancé un filiale sur le marché argentin qui propose des vols domestiques : elle y opère des vols depuis octobre 2018 seulement.

Elle a parallèlement continuer à développer ses vols internationaux et a lancé récemment, le 31 mars, une nouvelle liaison au Brésil vers Rio en plus de ses vols en Argentine vers Buenos Aires, Cordoba, Mendoza, Iguazu et Salta.

Les grandes compagnies s'adaptent comme LATAM et COPA

Pour faire face à cette nouvelle concurrence les grandes compagnies latino-américaine comme LATAM ont adapté leur offre sur les routes court-courrier pour proposer des tarifs sans bagages en soute.

En Colombie Copa a lancé sa propre compagnie low-cost également appelée Wingo en 2016. Cette dernière propose des vols internationaux.

A l'avenir l'international recèle un fort potentiel de croissance pour les low-costs en Amérique Latine

Car le potentiel de croissance à l’international est important alors que le trafic low-cost reste majoritairement domestique pour le moment.

Selon CAPA, les low-costs « vont poursuivre leur expansion alors que de nouveaux modèles d’avions permettent d’opérer des routes plus longues et d’améliorer les coûts. Cependant cette expansion sera moins rapide car les plupart des opérateurs de la région vont utiliser des mono couloirs de nouvelle génération pour plus de rentabilité ».

Pour se développer à l’international, les compagnies latino-américaines resserrent leurs liens avec des compagnies aériennes étrangères. L’an dernier Avianca, Copa et United ont annoncé un accord de joint-venture.

LATAM et American Airlines attendent de leur côté l’accord pour leur joint-venture et Delta a reçu l’accord pour sa joint-venture avec Aeromexico en 2016.

En plus de son investissement dans Aeromexico, Delta a investi dans Goa.

L’Amérique Latine reste plus que jamais un continent au fort potentiel alors que les liens culturels très forts avec l’Europe ont été sous-exploités en terme de tourisme du fait auparavant des tarifs élevés notamment vers les pays du sud comme l’Argentine et le Chili.

Air Europa: la petite compagnie qui monte vers l'Amérique Latine

Des compagnies comme Air Europa ont réussi à se faire une niche sur ce marché à l’international en proposant via Madrid des tarifs au modèle low-costs vers de nombreuses destinations d’Amérique du Sud. La compagnie va notamment lancer des vols vers Panama en juin et vers Iguazu en août 2019 (la route devait précédemment être lancée en juin).

Air Europa proposera alors un total de 22 destinations dans 15 pays.

Pour exploiter ces routes Air Europa utilise principalement des B787 des avions de nouvelle génération particulièrement peu couteux à exploiter.

Le marché aérien a donc connu une transformation très importante ces dernières années tant au niveau des vols domestiques qu’internationaux.

Cela devrait se traduire par une hausse des arrivées de touristes dans les prochaines années et une réduction de l’usage des trains et surtout des bus, traditionnellement très populaires pour les longs trajets domestiques.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: