Partagez cet article :

Une nouvelle low-cost, Flybondi va être lancée en Argentine alors que Norwegian s'apprête à ouvrir ses vols depuis Londres. Level a relié Barcelone à Buenos Aires en 2017. Ces 10 dernières années, le trafic aérien a connu une forte hausse...

La low-cost Flybondi devrait inaugurer ses premiers vols le 26 janvier 2018 au départ de Cordoba vers Iguazu. Elle ouvrira le lendemain des vols vers San Carols de Barioloche puis des vols vers Mendoza deux jours plus tard.

La compagnie prévoit de voler depuis 13 aéroports en Argentine et va opérer une dizaine de B737-800 en 2018. L’arrivée de Flybondi est important alors que le pays ne compte que deux low-costs : Sky Airline et GOL.

Le CEO de Flybondi a été le fondateur de la compagnie suisse régionale Fly Badoo. Parmi les investisseurs et dirigeants de la compagnie on peut citer Mike Powell l’ancien directeur financier de Wizz Air, Montre brewer l’ancien Ceo d’Air Canada, Michael Cawley l’ancien directeur des opérations de Ryanair. La principale base de FLybondi sera à l’aéroport El Palomar de Buenos Aires.

Norwegian arrive en Argentine le 14 février

De son côté Norwegian va lancer une nouvelle route entre Londres et Buenos Aires le 14 février 2018.

Les vols seront opérés les lundis, mercredis, vendredis et samedis.

« Cela va débloquer le commerce et le tourisme entre le Royaume-Uni et l'Argentine ce qui va développer nos économies en offrant plus de choix aux consommateurs. Le Royaume-Uni est une nation commerciale présente dans le monde entier et est une excellent exemple d'un pas où le gouvernement et l'industrie travaillent ensemble pour bâtir et renforcer les liens dans le monde » a déclaré Lord Gallagan le nouveau Ministre des Transports anglais.

La compagnie a par ailleurs exprimé son désir de lancer des vols domestiques et internationaux au départ de Buenos Aires suite à la mise en place de sa filiale, Norwegian Air Argentina établie en janvier 2017.

Selon Bjorn Kjos, le CEO de Norwegian, la compagnie pourrait proposer des vols vers des villes comme Paris, Barcelone, Oslo, Copenhague et Stockholm au départ de l’Argentine.

De son côté, la nouvelle low-cost du groupe Level a annoncé une hausse de ses fréquences de 3 à 5 vols par semaine entre Barcelone et Buenos Aires, une liaison pourtant inaugurée en juin 2017.

Suite au lancement de ce vol Aerolineas Argentinas a annoncé à partir du début du mois de février 2018 la fin de sa route Buenos Aires-Barcelone.

L’Argentine : un marché aérien prometteur?

Buenos Aires que l’on appelle le petit Paris a de par son histoire été une ville très liée au continent européen. Mais du fait du coût des liaisons aériennes le tourisme européen reste encore relativement peu élevé.

Le développement de Norwegian et de Level devrait changer progressivement les choses même si les vols restent chers. La route Paris-Buenos Aires est ainsi l’une des routes les plus chères et les plus rentables du groupe Air France nous avait confié une personne de l’ambassade d’Argentine.

La baisse du peso incite cependant de nombreux touristes à visiter le pays et Buenos Aires plus particulièrement.

Selon l'étude Latin America City Travel & Tourism Impact du World Travel & Tourism Council (WTTC), Buenos Aires représente 59,1% des revenus générés par le tourisme en Argentine et 46,3% des emplois du secteur dans le pays.

Le secteur du tourisme emploie 265000 personnes dans la ville soit 3% des emplois tous secteurs confondus.

Durant la dernière décennie, la nombre de nuitées a plus que doublé et a été tiré par la croissance du marché domestique. La faible croissance des visiteurs internationaux s'explique par la morosité de l'économie au Brésil contrairement à l'époque du président Lulla. Les visiteurs internationaux représentent 14,6% des dépenses à Buenos Aires.

Le potentiel de développement du marché low-cost est important en Argentine alors que ces compagnies ne détiennent que 4% de la capacité du marché.

Le développement de Norwegian et Flybondi va changer la donne.

Les deux compagnies ont du étudier l’historique positif du pays avant de s’implanter. De 2007 à 2016, le trafic passagers a cru de 72% entre 2007 et 2016 soit une hausse moyenne de 1,62 millions de passagers par an.

En 2016, le pays a passé pour la première fois le cap des 35 millions de passagers soit une hausse de 7,3% par rapport à 2015.

En attendant, Aerolienas Argentinas reste la première compagnie du pays avec 14, 65 millions de sièges disponibles en 2017 devant LATAM (5,777 millions de sièges) et GOL (823935 sièges).

Dans le top 12 des compagnies aériennes en Argentine, Air France est la seule compagnie à avoir réduit ses capacités entre 2016 et 2017 (de l’ordre de 11%).

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: