La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

L'Espagne la Norvège vont traiter la Covid-19 comme une grippe. De son côté le Royaume-Uni va annoncer la levée de toutes les restrictions liées au Covid ce mercredi 19 janvier 2022...

L'Espagne va bientôt gérer l'épidémie de Sars-Covd-2 comme une grippe.

« Le Centre de coordination des alertes et urgences sanitaires (CCAES) et le Rapport d'alertes y travailleront encore plus. La létalité n'est plus celle de la première vague, qui était d'environ 13%. Aujourd'hui, il est proche de 1 %. Par conséquent, la maladie doit être évaluée avec différents paramètres » a déclaré le Premier Ministre sur la chaine Cadena Ser. Les autorités utiliseront le système Sentinelle précise El Pais.

Ainsi au lieu de déclarer chaque cas, un groupe de médecins dédiés dans les centres de soins stratégiques rapportera les cas afin d'établir des statistiques. L'Espagne estime ainsi qu'il est impossible à long-terme de dépenser autant d'argent pour détecter tous les cas de Covid comme on le fait actuellement.

Cinq communautés espagnoles ont déjà commencé le suivi de la pandémie en mode pilote selon ce système.

« Cette décision devenait obligatoire alors que la dissémination du variant Omicron est incontrôlable et que les cas sont souvent asymptômatiques ou légers » note El Pais.

Les patients dans les hôpitaux espagnols n'auront plus à présenter de test PCR, antigènes ou de diagnostics.

En Norvège aussi la Covid-19 est considérée comme une grippe

En Norvège, le directeur adjoint de l'institut de santé publique Geir Bukholm a désormais a déclaré dans une interview au grand quotidien VG : « nous sommes maintenant dans une nouvelle phase où nous devons considérer le coronavirus comme l'une des nombreuses maladies respiratoires à variation saisonnière ». Il poursuit : « en effet, la grande majorité des personnes à risque sont protégées. Et bien que le virus circule toujours, le nombre d’hospitalisations reste faible. Ainsi, le coronavirus n'entraîne pas une charge lourde pour les services de santé. Pour les personnes vaccinées susceptibles d'être infectées et de développer des symptômes, la grande majorité des patients aura des symptômes légers de rhume.

Le coronavirus rejoint ainsi les rangs des autres maladies respiratoires comme le rhume et la grippe saisonnière ».

En Norvège, le virus ne provoquerait plus d'augmentation du nombre d'hospitalisations. Selon les dernières statistiques du FHI, l'hôpital a accueilli 67 nouveaux patients au cours de la semaine 37 contre 95 la semaine précédente.

Parmi les 37 nouveaux cas hospitalisés seulement 9 patients ont eu besoin de soins intensifs.

Geir Bukholm a par ailleurs déclaré que le Danemark avait totalement rouvert le pays il y a une semaine et « qu'il avait cessé de se concentrer sur les taux d'infections ».

En Israël le Ministre des Finances a demandé l'arrêt du passe

En Israël également l'opposition devient de plus en plus en forte face à des mesures qui apparaissent de plus en plus liberticides.

Le ministre des finances israélien a demandé l'annulation du passe vert relate la presse israélienne. « Il n'y a aucune logique médicale ou épidémiologique dans le pass sanitaire et de nombreux experts s'accordent à le dire. Il y a cependant un préjudice direct à l'économie, aux opérations quotidiennes et une contribution non négligeable à la panique quotidienne au sein du public

 

 Levée des dernières restrictions Covid-19 au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni,  e Premier Ministre doit faire une déclaration cet après-midi selon THe Telegraph sur la levée des dernières restrictions liées au Covid comme la fin des masques obligatoires dans les commerces et les transports publics, la fin de l'utilisation du Passe Covid et les obligations en terme de télétravail. La levée des restrictions devraient être opérationnelle à compter de la semaine prochaine.

En France au contraire les parlementaires ont voté une loi discriminatoire, celle du passe vaccinal, qui semble totalement hors de propos au regard des décisions prises chez la plupart de nos voisins où l'Etat de droit est au plus haut niveau.

La Ligue des droits de l’homme, la Cnil et la Défenseure des droits ont pourtant alerté sur le caractère liberticide et non conditionné dans le temps du passe sanitaire. La CNIL a d’ailleurs demandé depuis plusieurs mois les données au gouvernement sur l'efficacité du passe sanitaire. Décidément la France est tombée bien bas.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut