Partagez cet article :

Comparativement à la Belgique, les Pays-Bas ou l’Allemagne et malgré les discours, la France reste très à la traine en terme de pistes cyclables même si Paris est plutôt bien classée dans différentes études...

Avez-vous déjà ris une piste cyclable à Paris? Si oui vous savez combien elles peuvent être dangereuses: vous y circulez dans els couloirs de bus à la merci de l’inattention d’un chauffeur, dans une rue en sens interdit, au milieu de la chaussée entre deux voies…

Il manque une cohésion et un plan de réflexion globale au niveau de la place du vélo dans la ville. Aux PAys-Bas ou au Danemark, au contraire les pistes cyclables sont dans la majorité des cas séparées de la circulation automobile et c’est pour cela que le vélo est devenu un mode de transport alternatif majeur.

Car pour qu’il soit utile le vélo doit être un moyen de transport pratique, agréable et sûr ce qui est loin d’être le cas à Paris ou dans de nombreuses grandes villes françaises.

Alors que se développement des moyens de transports alternatifs non polluants comme les scooters, les voitures électriques ou même les vélos électriques, les villes devraient revoir la présence de ces différents moyens de transport afin d’adapter les voies aux moyens de locomotion du XXIème siècle. Bien sûr cela demande des investissements et cela ne se fera pas sans critiques, mais les bénéfices seront très importants pour les habitants et l’attractivité des villes au niveau mondial: plus de pollution, moins de bruit, moins d’embouteillage, une facture pétrole revue à la baisse, une plus grande productivité des travailleurs…Les gains se chiffreraient en milliards.

Une étude de l’Institut de Santé globale à Barcelone a par ailleurs évalué qu’en densifiant leurs réseaux de pistes cyclables les grandes villes européennes pourraient éviter 1000 morts prématurés dus à la pollution.

Copenhague, capitale européenne du vélo?

L’Europe du Nord est à la pointe en terme de pistes cyclables comme le montre la carte en introduction : les Pays-Bas, la Belgique sont à la pointe de même que le nord de l'Allemagne et le Danemark. On peut voir également que l'ensemble de l'Alleamgne a fait d'énormes efforts ces denrières années de même que la Suisse et une partie de l'UErope de l'est. . 

Plusieurs villes européennes s’imposent désormais comme de véritables capitales du vélo.

Un site The Copenhagenize s’est amusé à classer les villes les plus adaptées à la pratique du vélo.

Copenhague se classe en 1ère position, une position bien méritée.

Nous avons fait du vélo à Copenhague : les pistes cyclable y sont principalement en dehors de la circulation sur les trottoirs avec des pistes délimitées par des couleurs clairement visible pour les piétons. C'est un plaisir d'y circuler !

Strasbourg, Bordeaux et Paris sont bien classées au niveau européen

Utrecht arrive en 2ème position devant Amsterdam où un nouveau problème se pose du fait de la popularité des vélos : les emplacements de stationnement pour les vélos viennent à manquer. Suivent ensuite Strasbourg (L’Alsace est en pointe dans ce domaine), Malmö, Bordeaux, Anvers, Ljubjana, Tokyo, Berlin, Barcelone, Vienne, Paris et Séville.

Copenhague classée première également par Greenpeace en terme de transports durables

L’association Greenpeace a d’ailleurs mené une étude sur les villes plus en pointe en terme de transport durable. Elle a été réalisée par le Wupperthal Institute For Climate, Environnement and Energy en Allemagne.

Copenhague arrive en première position devant Amsterdam, Oslo, Zurich, Vienne, Madrid et Paris qui se classe en 7ème position. La ville de Paris a fortement progressé ces dernières années, même si la Mairie a été très critiquée pour cela. Pourtant le XXIème siècle sera celui des énergies qu’on le veuille ou non.

L’arrivée et l’essor de nouveaux moyens de transports électriques (vélos, scooters, voitures) devraient convaincre le plus grand monde que le vélo et les transports propres sont une solution d’avenir.

Pendant que Tesla vend des voitures électriques à la pelle, que les constructeurs de scooters électriques et de vélos électriques regorgent de commandes dans le monde entier, la France aurait tort de ne pas prendre le train en marche…

Voir l'étude complète Greenpeace Green Cities.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: