La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

 mumbai aeroport nouveau terminal2

L'Inde étudie la suppression de la réglementation 5/20 ce qui pourrait permettre aux compagnies aériennes de développer leurs vols vers le sous-continent…

La réglementation 5/20 oblige jusqu'à présent les compagnies à opérer des vols domestiques pendant 2 ans et à avoir 20 avions dans leur flotte avant de pouvoir lancer des vols internationaux.Le Ministre de l'Aviation Civile indienne Gajapathi Raju, son député Mahesh Sharma et le Secrétaire RN CHoubey vont organiser une réunion cette semaine pour prendre cette décision. Ces modifications ont été proposées par le nouveaux président et Directeur d'Air India Ashwani Lohani.

Ce dernier pense que la libéralisation augmentera le trafic international au départ de l'Inde et encouragera l'arrivée de nouveaux entrants. AU contraire, l'ancien président d'Air India estimait que la règle des 5/20 permet de surveiller la sécurité et la performance des compagnies domestiques avant qu'elles obtiennent une licence internationale.

Dans une lettre au Ministre de l'Aviation Civile il s'explique: « Le soudain retrait de la règle des 5/20 pourrait être le dernier clou enfoncé dans le cercueil de la compagnie nationale sans apporter d'avantages significatifs pour le pays».

«A ce sujet, AIr India recommande une approche pragmatique, simple mais prudente basée sur le double critère de la sécurité et de l'extension des opérations domestiques dans le cadre de la rationalisation de la réglementation 5/20» a-t-il ajouté.

Une autre alternative serait le gain de crédits de vols (DFC) par les compagnie pour pouvoir opérer des vols internationaux. Les compagnies volant vers les aéroports les plus reculés de province gagneraient plus de points. Cela encouragerait celles-ci à relier les grandes métropoles aux villes secondaires…

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut