Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

easyjet1.jpgAlors qu'Air Caraïbes vient de lancer un vol vers Cayenne pour concurrencer Air France, le ministre de l'Outre-mer Yves Jego veut inciter les compagnies à bas coût à desservir l'Outre-mer.



Hier, le premier vol d'Air Caraïbes a eu lieu entre Paris Orly et Cayenne (voir notre article Vol-inaugural-paris---cayenne-d-air-caraibes-1633). Ce vol a mis fin au monopole de fait d'Air France sur cette destination.  Il a été rendu possible grâce à la défiscalisation de l'Airbus A330 utilisé pour cette desserte. "L’arrivée sur cette destination d’une nouvelle compagnie, déjà fortement implantée sur les Antilles et sur le trafic régional, ouvre de nouvelles perspectives pour les Guyanais, en particulier en matière de coût du billet d’avion sur lequel une baisse sensible d’environ 15% est d’ores et déjà constatée" a déclaré Yves Jego, le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer.

Le secrétaire d'Etat souhaite aller plus loin. Il  a indiqué fin novembre qu'il allait "démarcher les compagnies low-cost sur toutes les destinations d'outre-mer".

 Yves Jego explique cette démarche sur  son blog (http://yvesjego.typepad.com) , "le  gouvernement a entamé des négociations avec les compagnies aériennes desservant l'outre-mer pour faire baisser les prix des billets, notamment pendant les périodes de pointe. Le gouvernement négocie avec ces compagnies une convention permettant la mise en place d'un contingent d'au moins 5% de places par vol, y compris les plus chargés, au prix le plus bas de leur grille tarifaire annuelle, hors offre promotionnelle".

Certains soulignent cependant que le problème ne vient pas de l'offre mais de la demande. Les taux de remplissage sur les vols Paris - Cayenne sont faibles de l'ordre de 20% et les Antilles pâtissent d'un problème d'accueil vis à vis des touristes.


Actuellement Air France-KLM, Corsair, Air Caraïbes et Air Austral sont les principales compagnies à desservir les départements et territoires d'Outre-mer. Alors quelle low-cost osera franchir le pas et lancer un vol long-courrier vers l'Outre-mer? Ryanair, Air Berlin, GermanWings, Easyjet ou Transavia...
Au Royaume-Uni, une compagnie low-cost Air Asia vient de lancer un vol long-courrier entre Londres et Kuala-Lumpur (voir notre article Air-asia-lance-un-vol-low-cost-long-courrier-entre-l-europe-et-l-asie-1560.html ) et Ryanair prévoit de lancer prochainement un vol transatlantique (voir notre article Ryanair-pourrait-lancer-un-vol-transatlantique-low-cost-1506.html ).

Mais au final la vraie question demeure : le marché est-il suffisant pour qu'il absorbe un surcroit de trafic important d'une ou de plusieurs compagnies low-cost vers les DOM-TOM? 

 

Plus d'informations sur les sites d'AIR CARAIBES, AIR FRANCE, AIR AUSTRAL, CORSAIR

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut