Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

LA IATA Prévoit une bonne année 2020 dans l’aérien

LA IATA Prévoit une bonne année 2020 dans l’aérien

La IATA prévoit une hausse des revenus pour les compagnies aériennes en 2020 particulièrement en Europe et en Asie…

L’année 2020 promet d’être un bon cru pour les compagnies aériennes selon la IATA. Le profit de l’industrie devrait atteindre 29,3 milliards de dollars en 2020 contre 25,9 milliards en 2019.

Le taux de profit devrait avoisiner 3,4% contre 3,1% en 2019. La IATA prévoit une baisse des cours du pétrole à 63 dollars le baril en 2020 : la facture carburant des compagnies aériennes ne devrait plus représenter que 22,1% des coûts contre 23,7% cette année.

 Le chiffre d’affaires global va évoluer dans le même sens avec une hausse prévue de 4% à 823 milliards de dollars contre 796 milliards cette année. La demande de la part des passagers va aussi croitre de 4,1% en terme de RPK

Il faut cependant remettre en perspective ces bonnes prévisions car les disparités sont grandes en terme de bénéfices en fonction des zones.

Les compagnies d'Amérique du Nord : 65% des profits globalement

Les compagnies aériennes des Etats-Unis représentent ainsi 65% des profits en 2019 et 55% des revenus alors que les compagnies aériennes d’Afrique du Moyen-Orient et d’Amérique Latine vont perdre de l’argent cette année.

Pour 2020, le profit des compagnies aériennes américaines devrait atteindre 16,5 milliards soit une marge de 6%.

Hausse des profits prévues en Europe et en Asie pour 2020

En Europe, le profit des compagnies aériennes ne devrait atteindre que 7,9 milliards en 2020 ce qui représente cependant une nette amélioration par rapport à 2019 (6,2 milliards de dollars).

Cette hausse des bénéfices sera due à la croissance économique et une moindre hausse des capacités ce qui va rééquilibrer le marché.

Les compagnies asiatiques devraient afficher un profit de 6 milliards de dollars en 2020 contre 4,9 milliards en 2019. Une croissance intéressante mais relativisée par la guerre commerciale avec les Etats-Unis qui affecte le trafic cargo bien que peu ou prou suspendue.

Voir le rapport de la IATA.


SONDAGE
Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :
Newsletter
S'inscrire à la newsletter