Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?
Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

checkpoint-1

Le directeur en charge de la sécurité et la simplification des voyages au sein de la IATA a annoncé que la prochaine génération de postes de contrôle des aéroports devrait scanner « le voyageur de haut en bas » afin de leur assurer une sécurité optimale, et non plus que quelques uns de ses objets.



S'exprimant lors de la Journée mondiale des médias à Genève, Kenneth Dunlap a déclaré que le processus « one size fits all » donnait lieu à des niveaux de détection d'objets menaçants beaucoup plus élevé que celui que nous connaissons actuellement.

Kenneth Dunlap a déclaré que les économies en forte croissance comme la Chine et l'Inde allaient mettre en avant de nouveaux problèmes: est-ce que les points de contrôle d'aujourd'hui peuvent continuer d'examiner un nombre de passager en hausse constanté En effet, 2,5 milliards de passagers sont attendus d'ici la fin 2011.

Par ailleurs, il estime que les passagers sont de plus en plus critiques concernant les nouvelles mesures de sécurité, citant bien évidemment l'exemple des passagers américains qui ont appelét à retirer les scanners corporels ces dernier mois.

Kenneth Dunlap a averti que si ces nouvelles technologies (comme les scanners corporels) avaient un rôle à jouer pour la sécurité, il est à relativiser: vous «ne pouvez pas mettre une nouvelle radio dans votre voiture et prétendre que vous avez une voiture neuve a-t-il estimé.

Se référant à la nécessité de créer «un environnement de sécurité totale pour les voyageurs», Kenneth Dunalp estime qu’« il y a une meilleure façon de contrôler les passagers, sans contrôler uniquement quelques-uns de leurs objets »comme nous le faisons depuis 40 ans ».

Pour l'avenir, Dunlap pense que les dépistages physiques devraient êtres combinés avec les données électroniques de pré-sélection, avec «détection comportementale intelligente grâce à un interrogatoire des passagers».

Sur la base de ces résultats, les voyageurs pourront être séparés en différentes catégories : «voyageur connu», « régulier » et « inconnu ».

Ceux-ci passeraient ensuite un contrôle en fonction de leur statut.

Les voyageurs devront marcher dans un petit tunnel sans marquer d’arrêt, comme illustré sur les images ci-dessous, «où les contrôles de sécurité et de douane se font de manière transparente» en marchant dans des tunnels spécifiques (comme illustré ci-dessous).checkpoint2-1

Kenneth Dunlap a déclaré que l'IATA «travaille avec des associations , des constructeurs, des universités et des compagnies aériennes qui partagent les mêmes idées Afin d’affiner ce », avant d'ajouter « nous n’espérons pas moins qu’une révolution dans la manière dont sont traités les passagers à l'aéroport».

Pour de plus amples informations, visitez www.iata.org.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Achetez une carte d'abonnement Air France!