Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :
Une rame de la SNCF

 Comme Air France ou Renault, la SNCF va demander une aide à l'Etat. Elle va accuser de fortes pertes de revenus du fait de l'épidémie...

Air France et Rneault ont toutes deux reçues des aides de la part de l'Etat français. Et la SNCF souhaiterait faire de même.

Cité par la radio France Inter, le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, a déclaré: «le virus, pour le moment, nous fait perdre environ 2 milliards d'euros de revenus. Il ne serait pas anormal de penser à un plan d'aide pour la SNCF».

Par ailleurs il n'a pas écarté l'idée de réduire les embauches : «si la reprise est lente et si nous produisons moins de trains que par le passé, il ne sera pas anormal ou illogique d'ajuster le niveau d'emploi au volume d'activité».

La SNCF fragilisée par les grèves contre la réforme des retraites qui n'aura pas lieu

Comme en ont témoignent nos lecteurs, la SNCF a connu l'an dernier un nombre infini de grèves qui ont duré plusieurs mois. Il est paradoxal de constater que ces grèves ont été menées en grande partie en opposition à la réforme des retraites qui a été suspendue : autant dire que l'Etat plutôt que de mettre les sociétés en faillite en imposant des réformes impopulaires devrait plutôt prendre des mesures populaires aux français!

Rien qu'en décembre, les grèves ont coûté à la SNCF 690 millions d'euros de perte de revenus selon l'IRJ.

Au fil des ans, la SNCF a accumulé d'énormes pertes qui doivent être les plus élevées de tous les opérateurs ferroviaires nationaux européens.

La dette actuelle de la SNCF (avant Covid-19) est estimée à 60 milliards d'euros dont la majorité logée au sein de sa branche infrastructures. L'Etat français entend absorber une partie de ce montant soit 35 milliards dont 25 milliards cette année et 10 en 2022.

S'exprimant en 2018, le président Macron avait déclaré: «nous avons une SNCF 30% moins efficace que ses homologues européennes. L'État n'a pas sous-investi mais parfois il a mal investi. L'objectif est d'avoir une SNCF plus forte et offrant de meilleurs services».

A l'heure où l'on critique beaucoup l'avion et Air France il faut remettre en perspective l'importance de la dette accumulée par la SNCF: 60 milliards ce n'est pas rien!

Flixtrain (un opérateur en libre accès) en Allemagne espérait concurrencer la SNCF sur plusieurs routes. Mais elle a maintenant abandonné ses projets comme nous l'avons signalé le mois dernier.

2 milliards de pertes du fait de l'épidémie et peu de TGV à venir

Au final, du fait de l'épidémie la SNCF a vu 2 à 3 milliards d'euros de revenus se volatiliser.

Après la levée du confinement, la SNCF va tenter de faire fonctionner 50 à 60% des TER dès le 11 mai, 75% à la fin du mois de mai et 100% début juin.

Par contre peu de TGV circuleront et ceux qui le feront auront bien moins de capacités : un siège sur deux sera libre pour assurer une distanciation sociale.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: