Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?
Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Les deux entreprises ferroviaires ont fêté les 15 ans de leur partenariat cette semaine à Strasbourg et ont annoncé à cette occasion le projet d'un TGV Paris-Berlin...

Les trains à grande vitesse entre la France et l'Allemagne sont l'un des parents pauvres de la construction européenne.

Alors que Paris est reliée à Londres en 2H20 par une ligne TGV sur la majorité du parcours, le temps de trajet pour relier Paris à Berlin atteint 8h à 8H30 dans le meilleur des cas avec des correspondances.

A l'occasion de l'anniversaire des 15 ans de coopération entre la DB et la SNCF le 24 mai, les deux entreprises ont annoncé une grande nouvelle.

___STEADY_PAYWALL___

« Nos deux entreprises sont engagées depuis 15 ans dans une collaboration unique, mettant en commun nos
savoir-faire pour offrir le meilleur de la grande vitesse ferroviaire française et allemande. Dans le contexte d’urgence climatique, le train est le mode de transport par excellence et offre la meilleure alternative pour les déplacements professionnels et de loisirs entre nos deux pays, le train à grande vitesse entre l’Allemagne et la France est un exemple remarquable de la façon dont les liaisons ferroviaires font progresser le transport ferroviaire international. Je crois fermement au grand potentiel des chemins de fer en Europe. Notre nouvelle liaison directe prévue entre les cœurs de nos deux capitales inspirera encore plus de gens pour le voyage en train », a déclaré Richard Lutz président de la Deutsche Bahn.

Les deux entreprises ont signé un accord qui verrait leur accord de société commune existante étendue à Berlin. Les deux patrons du rail ont souligné que leur coopération fructueuse au cours des 15 dernières années a vu environ 15 millions de voyageurs monter à bord de leurs TGV et ICE.

Au lancement de ce nouveau TGV, un aller-retour par jour, passant par Francfort, sera programmé entre Paris et Berlin à partir de fin 2023. Le directeur TGV-Intercités à la SNCF Alain Krakovitch cité par le Parisien a précisé qu’un second aller-retour pourrait également être mis en place ultérieurement. La nouvelle liaison devrait être proposée en 2023 et reliera les deux villes en environ 7 heures de trajet.

Le ministre allemand des Transports, le Dr Volker Wissing, a ajouté : « face aux grands défis du changement climatique, le rail doit aussi jouer un rôle plus important dans le transport intra-européen. Depuis 15 ans, la coopération entre la DB et la SNCF a montré comment cela pouvait fonctionner ».

Par contre il faudra attendre pour une ligne à grande vitesse entre Paris et Berlin. Les landers allemands engagent les investissements et veulent de ce fait que les trains desservent leurs localités ce qui rend complexe le financement en Allemagne des liaisons ferroviaires à grande vitesse. Voilà pourquoi en Allemagne en général il y a plusieurs arrêts quand les trains relient des capitales de deux landers différents.

Aujourd'hui, les deux compagnies ferroviaires exploitent au total 12 trains train à grande vitesse par jour vers Francfort, Stuttgart et Munich.

A noter que tous ces trains empruntent partent de la gare de l'Est à Paris et empruntent. Les trains allant de Paris à Cologne/Dusseldorf sont exploités par Thalys et partent de Paris Nord. Ils empruntent une autre ligne grande vitesse via Bruxelles.

La SNCF et la Deutsche Bahn opèrent ensemble des trains à grande vitesse, les TGV et les ICE, entre la France et l'Allemagne, depuis l'ouverture d'une partie de la ligne à grande vitesse Paris-Strasbourg en juin 2007. Les deux compagnies ont transporté, en quinze ans, 25 millions de passagers entre Paris et Francfort, Paris, Stuttgart et Munich ainsi qu'entre Francfort et Marseille. Dernièrement le train a pris la première place face à l'avion sur la ligne Paris-Francfort.

Comme on pouvait s'y attendre, le fait que deux opérateurs historiques monopolisent ces itinéraires importants ne convient pas à All Rail, qui représente les nouveaux entrants dans le secteur ferroviaire.

All Rail veut développer la concurrence car elle est profitable selon l'association comme le montre l'exemple de Trenitalia entre Paris et Milan depuis que l'opérateur italien a été autorisé à concurrencer la SNCF ou celui du développement du marché intérieur espagnol depuis l'apparition de Ouigo ES.

En plus des TGV entre Paris et Berlin, des trains de nuit confortables devraient voir le jour sur cette ligne : ils existaient auparavant mais ont été suspendus par la Deustche Bahn. Ces trains seront exploités par l'opérateur autrichien OBB et seront lancés en même temps que les nouveaux TGV reliant Paris à Berlin soit vers la fin 2023.

Enfin on peut noter à notre grand regret que la France ne dispose plus d'un Ministre des Transports de même qu'un Ministre du tourisme contrairement à l'Allemagne...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Achetez une carte d'abonnement Air France!