Partagez cet article :
Le réseau de Tunisair

 Après trois longs mois, la Tunisie ouvre ses frontières terrestres, maritimes et aériennes, fermées depuis le 18 mars. Une réouverture qui ne comble pas les attentes des professionnels du tourisme.

Le 14 juin dernier, le Premier ministre tunisien Elyes Fakhfakh déclarait que la Tunisie avait remporté la bataille contre le coronavirus.

Mais la pandémie a laissé des traces. Les restrictions sanitaires, en particulier la fermeture des frontières, a stoppé pendant plusieurs mois l’activité touristique qui représente 10% du PIB de la Tunisie.

Par rapport à 2019, les revenus du tourisme ont diminué de moitié. Le pays se prépare par ailleurs à vivre sa pire récession en près de 60 ans, les études estiment à 7% la chute de son économie.

Les professionnels ne se réjouissent pas trop vite de cette réouverture accompagnée de mesures sanitaire strictes. La Tunisie est pourtant l’un des Etats les moins touché par la pandémie, avec seulement une cinquantaine de décès.

La correspondante de France 24 en Tunisie explique : « Les autorités tunisiennes ont classé les pays avec un code couleur en fonction du niveau de la pandémie et du taux de contamination. »

Les voyageurs d’un pays « verts » ne sont pas soumis aux procédures sanitaires, mais ceux en provenance d’un pays « orange » (dont la France) sont divisés en deux catégories.

Les touristes doivent présenter un test négatif à l’arrivée et rester dans l’hôtel où ils résident et suivre un circuit touristique précis.

Les Tunisiens résidents à l’étranger sont eux également soumis à un test ainsi qu’à un auto-isolement de 14 jours, chez eux.

Les voyageurs en provenance de pays sur liste « rouge » ne sont pas autorisés à voyager en Tunisie. Seuls les Tunisiens peuvent alors y voyager.

Ces listes sont évolutives en fonction de l’avancée de la pandémie dans chaque pays.

Ces listes sont évolutives en fonction de l’avancée de la pandémie dans chaque pays.

Il est donc pour le moment difficile d’estimer le nombre des 80% de Tunisiens résidant à l’étranger qui vont rentrer passer l’été en Tunisie comme ils le font chaque année. Ces restrictions à l’arrivée pourraient sans doute décourager certaines voyageurs de se rendre en Tunisie...

Frontières fermées au contraire en Algérie

Au contraire alors que l'Algérie fait partie des pays pour lesquels l'Union Européenne va rouvrir ses frontières, le gouvernement algérien a annoncé que les frontières du pays resteraient fermées « jusqu'à ce que Dieu les libère de ce fléau ». Les frontières du pays sont fermées depuis le 19 mars et du fait du développement de nouveaux foyers infectieux, le pays va sans doute devoir rester isolé cet été...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: