Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

LATAM Airlines Group vient de communiquer son plan de réorganisation : il prévoit de lever 8,19 milliards de dollars pour ajouter à son capital.

Le groupe latino-américain a demandé la protection du chapitre 11 en mai 2020, à la suite d «circonstances exceptionnelles» dues au Covid-19 qui ont conduit à des restrictions de voyage mondiales et à un effondrement de la demande de vols.

LATAM a déclaré que ce plan prévoit 8,19 milliards de dollars d'injection de capitaux dans le groupe via des émissions de nouvelles actions, de billets convertibles et de dettes. Cela devrait lui permettre de « sortir du chapitre 11 avec une capitalisation appropriée pour réaliser ses projets ».

Un accord de soutien à la restructuration a été voté par le plus grand groupe de créanciers non garantis du groupe et « certains actionnaires de LATAM ».

En attendant l'approbation du plan en mars de l'année prochaine, le groupe lancera une offre de droits de participation de 800 millions de dollars aux actionnaires.

LATAM a déclaré qu'à la sortie du chapitre 11, elle s'attend à avoir une dette totale d'environ 7,26 milliards de dollars et des liquidités d'environ 2,67 milliards de dollars, ce qui, selon elle, est « un endettement prudent et des liquidités appropriées dans une période d'incertitude continue pour l'aviation mondiale ».

Commentant la nouvelle, Roberto Alvo, PDG de LATAM Airlines Group S.A., a déclaré : « les deux dernières années ont été caractérisées par des difficultés à travers le monde – nous avons perdu des amis et de la famille, des collègues et des êtres chers. Et nous avons été ébranlés alors que l'aviation et les voyages mondiaux ont été pratiquement paralysés par la plus grande crise à laquelle notre industrie ait jamais été confrontée. Bien que ce processus (de restructuraiton) ne soit pas encore terminé, nous avons atteint une étape critique sur la voie d'un avenir financier plus solide. Nous sommes reconnaissants aux parties qui se sont jointes à la table grâce à un processus de médiation solide pour parvenir à ce résultat, qui prend en compte toutes les parties prenantes et une structure qui adhère à la fois aux lois américaine et chilienne. L'injection de nouveaux capitaux importants dans notre entreprise témoigne de leur soutien et de leur confiance en nos perspectives à long terme... ».

Plus tôt ce mois-ci, LATAM a annoncé son intention de reprendre les vols entre Sao Paulo et Londres pour la première fois depuis janvier, avec quatre vols par semaine le 3 décembre.

Suite à l'annonce de projet de restructuration l'action de la compagnie LATAM a plongé de 45% le 29/11 à la bourse de Santiago.

Durant la crise LATAM a supprimé environ 126000 emplois

Deux pays importants pour LATAM, le Chili et l'Argentine ont rouvert leurs frontières récemment. Mais ces deux pays n'ont rouvert qu'aux voyageurs vaccinés ce qui n'est pas logique alors que le vaccin Pfizer ne réduit que de -40% les risques de contamination du variant Delta. Une vraie reprise des voyages n'aura lieu que quand des critères plus simples seront mis en place comme des tests au départ pour tous les voyageurs.

  
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS