Partagez cet article :

L'Europe, la France ainsi que plusieurs pays dans le monde interdisent de vol le B737 MAX...

La Direction Générale de l'aviation civile a pris une décision très rare : elle a décidé d'interdire de vol un modèle d'avion le B737 MAX, du fait des crash survenus ces derniers mois dont le dernier en date est celui d'Ethiopian Airlines. 

« Compte tenu des circonstances de l'accident en Ethiopie, les autorités françaises ont pris la décision à titre conservatoire d'interdire tout vol commercial sur un B737 MAX, au départ à destination ou survolant le territoire français. La France reste attentive aux éléments à venir de l'enquête et aux décisions que pourront prendre les autorités de certification américaine ou européenne » précise un communiqué de la DGAC. 

 Cette annonce a été faite peu après la décision des autorités britanniques d'interdire de survol le B737 MAX.

L'EASA (agence européenne de sécurité aérienne) a également décidé de suspendre tous les vols du B737 MAX sur le territoire européen.

D'autres pays se sont joints à cette interdiction comme la Chine, l'Australie, la Corée du Sud, Singapour...

Au totale un vingtaine de compagnies à ce jour ont mis à terre leurs B737 MAX comme Aeromexico, Aerolineas Argentinas, Hainan Airlines, Jet Airways, Norwegian...

La FAA américaine a décidé qu'il était prématuré d'interdire de vol les B737 MAX mais a demandé à Boeing de faire des modifications au logiciel et au système de contrôle MACS des B737 MAX afin d'éviter des décrochages avant le mois d'avril.
Il est à noter que le Boeing B737 MAX n'était pas encore opéré pour des vols commerciaux en France.

La fédération américaines des pilotes de ligne s'était étonnée après le crash de Lion Air il y a quelques mois de l'absence d'informations et de formations sur l'ajout du nouveau système MCAS sur les Beoing B737 MAX. 

A l'heure où nous écrivons cet article les compagnies américaines continuent d'exploiter le B737 MAX ce qui suscite l'inquiétude des passagers sur les réseau sociaux. 

Les lignes téléphoniques de Southwest et d'American Airlines ont été saturées d'appels.

Le syndicat des personnels navigants (APFA), qui représente des salariés d'American Airlines, a demandé à ses membres de ne pas monter à bord d'un 737 MAX 8 s'ils ne s'inquiètent pour leur sécurité. Un autre syndicat de personnel navigant l'AFA, estime que la FAA doit « conduire une enquête approfondie sur le 737 MAX ».

Finalement, en fin de soirée ce jour, Boeing a publié un communiqué annonçant qu'elle préconisait la mise à terre des 371 B737 MAX en service. 

« Après avoir consulté les représentants de l’Administration fédérale de l’aviation américaine (FAA), de l’Agence américaine de sécurité des transports (NTSB), ainsi que des autorités aéronautiques et de ses clients du monde entier, Boeing a décidé — au nom du principe de précaution et dans le but de rassurer les passagers quant à la sûreté de l’appareil — de recommander à la FAA la suspension à titre temporaire de l’exploitation des 371 appareils qui constituent la totalité de la flotte mondiale de Boeing 737 MAX ».

« Au nom de toute l’équipe de Boeing, j’adresse mes plus sincères condoléances aux familles et aux proches des personnes qui ont perdu la vie dans ces deux accidents tragiques », a déclaré Dennis Muilenburg, président-directeur général de Boeing.

« Nous soutenons cette mesure proactive par souci de prudence. La sécurité est une valeur fondamentale de Boeing depuis que nous construisons des avions, et elle le sera toujours. Il n’existe pas de plus grande priorité pour notre Groupe et notre secteur industriel. Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour comprendre la cause de ces accidents, en partenariat avec les enquêteurs, apporter des améliorations de sécurité et faire en sorte que ces catastrophes ne se reproduisent plus. »

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut