Partagez cet article :

 Emirates a dévoilé son laboratoire d’innovation intitulé «Aviation X Lab» lors de l’événement Area 2071 à Dubaï plus tôt cette semaine, en partenariat avec cinq sociétés aéronautiques mondiales, dans le but d’explorer de nouvelles idées dans le domaine du transport aérien.

Aviation X lab, une collaboration entre Emirates et Airbus, Collins Aerospace, GE Aviation et Thales, créée en 2017, réunit des start-ups, des innovateurs, des universitaires, des ONG, des activistes et des entreprises pour développer des solutions aux défis qui affecteront le prochaine génération de voyages mondiaux.

Des équipes seront sélectionnées et amenées à Dubaï pour co-créer, expérimenter et développer des prototypes dans la zone 2071, une association décrite par Emirates comme «un écosystème de conception de l'avenir comprenant le gouvernement, les créatifs, les entreprises innovantes et les particuliers».
La compagnie aérienne a déclaré que jusqu'à quatre équipes seraient retenues sur la liste et auront droit à des fonds supplémentaires d’investisseurs et de sociétés de capital de risque dans la zone 2071.

«Dubaï cherche à atténuer les défis de l'écosystème de l'aviation, et nous nous concentrons au plus près sur l'évolution de la technologie et des innovations qui ont un impact sur l'industrie, les communautés, les générations futures et notre planète», a déclaré SA Cheikh Ahmed bin Saïd Al Maktoum. , président et chef de la direction, Emirates Airlines and Group.

Le laboratoire fait partie des efforts des Emirats Arabes Unis pour réaliser le Plan du centenaire des EAU 2071, qui «cherche à investir principalement dans la jeunesse des EAU et à œuvrer pour que les EAU soient le meilleur pays du monde d’ici 2071», lit-on dans un communiqué publié par Emirates.

Les participants au laboratoire d’innovation devront trouver des solutions à deux défis auxquels le secteur de l’aviation est confronté.
Le premier défi consiste à lutter contre les émissions de carbone.

«Bien que l’industrie aéronautique ne soit responsable que de 2% des émissions de carbone dans le monde, le défi repose sur le principe selon lequel les compagnies aériennes produisent 115 g de CO2 par passager-km, soit 859 millions de tonnes d’émissions de CO2 par an. Le défi consiste à réduire ce volume de 100 g ou de 87% à 15 g de CO2 par passager km d'ici 2030 », lit-on dans un communiqué de presse d'Emirates.

Le deuxième défi concerne les aéroports.
La compagnie aérienne a déclaré que «le modèle d'aéroports actuel est un obstacle à la croissance du nombre de passagers», étant donné que l'industrie du voyage devrait doubler au cours des 15 prochaines années.

«Le défi consiste à repenser le modèle des aéroports afin d’obtenir des métriques de 10 passagers par M2 d’infrastructures aéroportuaires avec un temps de transition maximal de 10 minutes entre le côté ville et le côté côté piste», a déclaré Emirates.

Aviation X Lab fonctionnera par cycles de 12 mois avec cinq phases actives clés: le lancement de défis; la recherche de jeunes entreprises à l'échelle mondiale; la validation des concepts; l’exploration rapide de la faisabilité du projet et la recherche des fonds. La date limite de soumission est début 2020.
Lors de l'événement Area 2071 à Dubaï plus tôt cette semaine, trois produits ont été présentés, l'un de Thales et deux d'Emirates.

On peut citer :

- Bahja - une application créée par une équipe de ressortissants émiriens qui utilise la technologie de reconnaissance faciale pour «aider à mesurer le bonheur des employés» et fournit des commentaires en temps réel.

- Un produit à base d'IA qui tente de réduire le gaspillage alimentaire. Emirates a déclaré que la technologie fournit des prévisions et des recommandations en temps réel garantissant que les clients obtiennent leur premier choix en vol, tout en minimisant les quantités d'aliments non consommés.

- Solo, décrit par Emirates comme un assistant virtuel optimisé par une intelligence artificielle, qui essaie de soutenir les pilotes à chaque moment décisif du vol. Emirates a déclaré lors de la démonstration que Solo a exploité les données disponibles pour fournir en permanence à l'équipage la trajectoire la plus efficace pour optimiser l'efficacité du vol et le confort des passagers.

www.emirates.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut